Législatives : élu avec 52% des voix, Nicolas Dupont-Aignan a résisté à la vague Macron

TOUJOURS DEBOUT - Nettement devancé au premier tour par Antoine Pavamani, de la République en marche, Nicolas Dupont-Aignan a finalement réussi à s'imposer. Le député-maire de Yerres a récolté 52% des voix dans la 8e circonscription de l'Essonne.

Le président de Debout la France, "maire le mieux élu de France" et seul député sortant de son parti, a obtenu 52,05% des voix au second tour des élections législatives, dimanche 18 juin. Son opposant de la République en marche, Antoine Pavamani, a lui atteint les 47,95%.


"Je remercie les électeurs résistants qui, malgré une campagne d'intimidation et de manipulation médiatique m'ont renouvelé leur confiance", a twitté Nicolas Dupont-Aignan.


Il faut dire qu'il était dans une position délicate au lendemain du premier tour, Antoine Pavamani le devançant de six points (35,76% pour ce dernier contre 29,75% pour le candidat de Debout la France). Se sentant en danger, Nicolas Dupont-Aignan avait alors multiplié les attaques contre son adversaire, lui reprochant son absentéiste dans les conseils politiques locaux, son passé socialiste... Il avait ainsi envoyé un mail dans toute la circonscription pour décrier l'intéressé, qui a aussitôt déposé une plainte en diffamation.

Pour l'intéressé, la campagne avait tout du traquenard. En effet, ce dernier, qui avait fait de son indépendance une marque politique - il avait quitté l'UMP en 2007 avant que ne soit ratifié le traité de Lisbonne, se substituant au projet de Constitution européenne débouté par référendum - y avait sacrifié au moyen d'une alliance avec le Front national, dans l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle. Contempteur acharné d'Emmanuel Macron, son choix avait pourtant alarmé autour de lui, jusque dans son parti, dont l'étiquette gaulliste se mariait mal avec l'héritage anti-gaulliste du parti de Marine Le Pen. 


Le sujet avait également fait l'objet de multiples contestations dans sa ville, à Yerres. Alors qu'il était arrivé en tête au premier tour, devant Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, sa championne avait été écrasée par Emmanuel Macron au second, ses électeurs mettant un point d'honneur à donner au futur Président un meilleur score qu'au niveau national. La campagne de l'entre-deux-tours avait vu la ville émaillée de plusieurs manifestations rejetant le choix du député-maire. "Des idiots utiles", avait éludé Nicolas Dupont-Aignan à l'époque. Finalement, Nicolas Dupont-Aignan s'était rétracté de son accord avec la présidente frontiste.

Résultats, sondages, candidats : Découvrez notre page spéciale consacrée aux élections législatives 2017

Qui sera votre député(e) ? Découvrez ici tous les résultats des élections législatives 2017

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter