Législatives : plus de 400 sièges pour La République en marche à l'Assemblée ? Découvrez notre projection

Législatives : plus de 400 sièges pour La République en marche à l'Assemblée ? Découvrez notre projection
Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Elections législatives 2017

PROJECTIONS - Selon nos estimations, la République en marche et le MoDem devraient envoyer entre 400 et 440 députés à l'Assemblée nationale, le 18 juin, au second tour des élections législatives.

L'Assemblée nationale se prépare à subir une déferlante qu'elle n'avait pas connu depuis 1993. A l'époque, l'alliance entre le RPR et l'UDF, emmenée par Jacques Chirac, avait obtenu 458 sièges. Selon les projections effectuées par l'institut Kantar Sofres onepoint pour LCI, l'alliance entre la République en marche et le MoDem ne devrait pas battre ce score historique, mais elle pourrait envoyer 400 à 440 députés au Palais Bourbon.

A l'inverse, le deuxième de ce premier tour, l'alliance Les Républicains/UDI, ne se voit offrir que 95 à 132 députés. Ce qui, après affinement, pourrait donner un score historiquement faible dans l'histoire de la Ve République. Un raisonnement valable pour le Parti socialiste qui, avec ses 9,7%, n'obtiendrait qu'un maximum de 25 sièges. Au pire, ils pourraient en obtenir que... 15. Ce qui place le mouvement de Solférino à égalité avec la France insoumise et le PCF, à laquelle nos estimations donnent entre 13 à 23 sièges. 

Législatives 2017

Projection en sièges à l'assemblée nationale

2017577 sièges

  • France Insoumise - PCF
    13 à 23 sièges
  • Parti Socialiste - PRG-DVG-Ecologistes
    15 à 25 sièges
  • République en Marche - MODEM
    400 à 440 sièges
  • Les Républicains - UDI -DVD
    95 à 132 sièges
  • Front National
    2 à 5 sièges
  • Autres
    1 à 3 sièges
Voir tous les résultats

Si vous ne visualisez pas notre infographie, cliquez ici

Voir aussi

Autre projection d'importance, celle du nombre de députés Front national. Le parti finaliste de l'élection présidentielle pourrait n'envoyer que deux à cinq députés à l'Assemblée nationale. Une douche froide pour la formation d'extrême droite, qui espérait au moins former un groupe parlementaire dans la XVe législature.

Lire aussi

Lire et commenter