S'il n'y avait qu'un mot à retenir de ce 1er tour des législatives ? "Monocolore", dans la bouche de tous les opposants à Macron

THIS IS THE WORD - Ceux qui l'emploient n'y sont pas favorables. Si vous avez suivi la soirée électorale du premier tour des législatives dimanche soir, ce mot ne vous a peut-être pas échappé : "monocolore". Qui l'a prononcé et qu'est-ce que cela veut dire ? LCI fait le point.

En 1919, on parlait d'une chambre bleu horizon. Avec les projections en sièges qui place la REM très en tête à l'issue du premier tour des législatives, certains, dimanche soir, redoutaient une chambre entièrement aux couleurs du parti d'Emmanuel Macron, une chambre monocolore. 

Et à gauche comme à droite, ils n'en veulent pas. Valérie Pécresse (LR), Bruno Julliard (PS), Pierre Laurent (PCF), NKM (LR)... tous avaient ce mot à la bouche, comme pour mieux dissuader les électeurs de déposer un bulletin REM au second tour. Car la République a besoin de diversité, d'une opposition forte et donc... de tout une palette de couleurs sur les bancs de l'Assemblée nationale. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Lire et commenter