Législatives 2017 - Second tour : l'ancienne majorité PS liquidée

FIN DE L'HISTOIRE - Avec seulement 46 députés au Palais Bourbon, le Parti socialiste et ses alliés sortent meurtris du second tour des législatives. L'ancienne majorité a perdu 285 élus en une seule élection. Historique.

Les électeurs ont prononcé l'oraison funèbre de l'ancienne majorité socialiste. Au soir du second tour des élections législatives, il ne reste quasiment plus rien de cette majorité absolue qui avait conquis l'Assemblée nationale au lendemain de la victoire de François Hollande. Si cette catastrophe était annoncée, le résultat final donne le vertige. Il ne reste au PS et à ses alliés que 46 députés, selon les premières projections Kantar Sofrès-One Point, contre 331 en 2012, pour faire vivre dans les débats l'âme de Jaurès. 


Le PS n'avait jamais connu pareille déroute depuis sa fondation, y compris lors des législatives de 1993, lors desquelles il avait sauvé 57 députés. 

Décomposition politique

Ce fiasco constitue le dernier acte d'une décomposition politique du PS à l'aune de la recomposition lancée par la nouvelle (et écrasante) majorité de La République en marche. Après l'échec cuisant de Benoît Hamon (6.36%) à la présidentielle, le parti de François Mitterrand n'a cessé de se déchirer entre les tenants d'un réformisme compatible avec Emmanuel Macron et ceux d'un retour aux sources de la gauche, quitte à prôner l'alliance avec la gauche radicale des communistes et de Jean-Luc Mélenchon. 


A l'arrivée, le PS constituera certes la première force de gauche à l'Assemblée, mais il sera sans cesse aiguillonné par La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon et le PCF, avec leurs 26 députés. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter