Présidentielle 2017 : que va devenir Nicolas Dupont-Aignan après la défaite de Marine Le Pen ?

LENDEMAINS QUI DÉCHANTENT – Après la défaite de Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, qui s’était rallié à la candidate FN dans l’entre-deux-tours, a assuré sur TF1 que son mouvement Debout la France allait continuer à exister de manière indépendante. Mais son avenir personnel ne s'est-il pas assombri ?

Il se voyait déjà Premier ministre, il va finalement retrouver sa vie d'avant. Après la défaite de Marine Le Pen ce dimanche face à Emmanuel Macron lors du second tour de l’élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, qui s’était rallié à la candidate FN dans l’entre-deux-tours, a tenu à rassurer les siens quant à son avenir politique. Le député-maire de Yerres (Essonne) a ainsi souligné que son parti, Debout la France, allait continuer à exister indépendamment du FN, notamment en vue des élections législatives. 


"Debout la France aura des candidats dans toutes les circonscriptions pour dire aux Français qu’il y a une nouvelle opposition claire, avec un nouveau projet pour la France", a-t-il expliqué sur TF1. "Il y a le Front national, qui reste le Front national, [même s’il] sera modifié et je pense que Madame Le Pen a raison de le faire", a-t-il pousuivi en allusion au probable changement de nom du parti fondé par Jean-Marie Le Pen. "Et il y a Debout la France." 

Il y a besoin d’une opposition à deux jambesNicolas Dupont-Aignan sur TF1

"Nous nous sommes alliés pour ce second tour de la présidentielle, mais je le dis clairement : il y a besoin d’une opposition à deux jambes. Il y a besoin d’une droite gaulliste, républicaine, forte, qui n’aille pas à la soupe comme Les Républicains. J’appelle d’ailleurs tous leurs électeurs à me rejoindre pour former une opposition franche et claire." 


Fustigeant les leaders de droite (Valérie Pécresse, Bruno Le Maire pour ne citer qu’eux) ayant appelé à voter pour Emmanuel Macron avant le second tour, Nicolas Dupont-Aignan n’a pas non plus manqué de critiquer le nouveau président – qu’il a néanmoins salué "de manière républicaine". "Je ne vois pas comment, avec les vieilles recettes et le rassemblement de tous ceux qui ont échoué depuis vingt ans, il va réussir tel qu’il le dit. C’est là le drame du pays. Certes, l’homme est jeune, dynamique, mais la politique qu’il veut mener est vieille. C’est celle qui a échoué."

En vidéo

Dupont-Aignan : "Debout La France aura des candidats dans toutes les circonscriptions"

Mais l'avenir personnel de Nicolas Dupont-Aignan est-il assuré dans sa seule ville ? L'annonce de son ralliement, le 29 avril, y avait été très lourdement critiquée, par de multiples manifestations, réunissant quelques centaines de personnes, dans une ville qui en compte un peu moins de 30.000. La prochaine élection législative, dans cette ville de l'Essonne, sera particulièrement intéressante à suivre. 


En effet, Marine Le Pen avait réuni 10% des voix au premier tour, le 23 avril, et François Fillon, 14% des voix. Et les dernières élections législatives avaient chacune vu Nicolas Dupont-Aignan réduire le représentant de la formation d'extrême droite à moins de 10% des suffrages, et à un niveau encore plus faible depuis qu'il a quitté la grande formation de droite. Le phénomène ne s'est pas démenti le dimanche 7 mai, puisque Marine Le Pen y a récolté... 31,5% des voix. Et que cette fois, Nicolas Dupont-Aignan est du côté des perdants. Les "idiots utiles" qui ont manifesté contre son choix, comme il les avait qualifiés, seront-ils assez minoritaires pour lui éviter une défaite aux législatives ?

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle.


Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter