20 millions de voix pour Macron : est-ce un bon score pour le nouveau Président ?

LA PAROLE AUX CHIFFRES - En réunissant 66% des voix, Emmanuel Macron réalise un des meilleurs scores de l'histoire de l'élection présidentielle sous la Ve République. Mais cela en fait-il pour autant un Président bien élu ? Retour sur les précédents scores du suffrage suprême.

Avec 66% des voix, Emmanuel Macron est-il un Président bien élu ? La question pourrait sembler absconse, alors que le pourcentage obtenu par le candidat d'En Marche ! dimanche 7 mai le place au troisième rang des présidents les mieux élus en terme de pourcentage, derrière Jacques Chirac en 2002 (82,5% des voix) et le général de Gaulle, élu au premier tour avec 78,5% des voix en 1958 (au suffrage universel indirect). Mais comme ce scrutin n'aura décidément rien de commun avec les autres, il faut bien que les deux suffrages sur trois exprimés pour le candidat d'En Marche ! soient relativisés.

Abstention et votes non exprimés à leur sommet

En effet, plusieurs éléments viennent amoindrir l'ampleur de la victoire du marcheur au second tour. D'abord une abstention record de 25,38% à ce stade de l'élection présidentielle, jamais connue depuis 1969, à l'occasion de l'élection de Georges Pompidou. Le successeur de Charles de Gaulle et son adversaire Alain Poher n'avaient réussi à convaincre de se déplacer que 68,8% des votants.


Et aussi un vote blanc et un vote nul jamais aussi élevés : avec 6,34% et 2,24% respectivement, le nombre de suffrages inexprimés est nettement supérieur (en proportion) au précédent record, à nouveau en 1969, avec 6% des suffrages. Emmanuel Macron remporte certes très largement cette élection, mais l'indifférence vis-à-vis du scrutin est particulièrement forte.

Macron pas si loin devant Hollande et Sarkozy mais loin de Chirac

Avec ces éléments combinés, Emmanuel Macron n'obtient que 20,7 millions de voix, étant le Président le mieux élu depuis Jacques Chirac, qui avait, de son côté, réuni 25 millions de suffrages en 2002 (avec un corps électoral plus petit de six millions par rapport à 2017). Mais le Corrézien demeure le seul à avoir été élu avec plus de 50% des inscrits. 


Emmanuel Macron distance certes Nicolas Sarkozy (19 millions de voix en 2007) et François Hollande (18 millions de voix en 2012), et bien évidemment Valéry Giscard d'Estaing, qui avait réuni 13,3 millions de voix en 1974, et François Mitterrand, qui en avait recueilli 15,7. Des scores certes plus faibles, mais à relativiser au regard de la constitution du corps électoral : là où Emmanuel Macron devait composer avec 47 millions d'inscrits, François Mitterrand n'en avait "que" 36 millions en 1981, et VGE 26 millions en 1974. Et, à l'exception de Jacques Chirac, aucun n'avait eu l'extrême droite comme adversaire.

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le second tour de l'élection présidentielle 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter