VIDÉO - Le camp Mélenchon a (temporairement) refusé de reconnaître les résultats

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

ON ATTEND - Donné quatrième dans les premières estimations des résultats du premier tour de l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a refusé, comme l'essentiel de ses lieutenants, de reconnaître les scores du 1er tour, jusqu'à 22h. Il a toutefois expliqué, plus tard dans la soirée, qu'il les reconnaîtrait une fois publiés.

Cela aura été le moment de flottement de la soirée. Donné à 19% des voix, à quelques dixièmes de point de François Fillon, mais à distance honorable de Marine Le Pen (21,7%), qualifiée au second tour, Jean-Luc Mélenchon refuse de valider les résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Le candidat de la France insoumise, qui ne s'est pas exprimé publiquement, annonce ainsi sur son mur Facebook :

Nous ne validons pas le score annoncé sur la base de sondages. Les résultats des grandes villes ne sont pas encore connus. J'appelle à la retenue et les commentateurs à la prudence - Jean-Luc Mélenchon

Une stratégie qui n'a pas convaincu les différents sondeurs, qui rappelaient en résumé qu'il faudrait une véritable vague en faveur de Jean-Luc Mélenchon dans les grandes villes pour que ces estimations soient inversées. Ce qui n'a pas empêché les différents lieutenants du candidat de s'exprimer dans ce sens sur tous les plateaux, télé et radio, de Danielle Simonnet à Raquel Garrido en passant par le patron du Parti communiste Pierre Laurent. 

Seule Clémentine Autain a accepté d'appeler à battre l'extrême droite, "si les résultats en restent là". Mais de manière générale, pas question, pour le camp du député européen, de se prononcer entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, au contraire de Benoît Hamon, qui a appelé, à l'instar d'une bonne partie d'autres personnalités politiques de droite et de gauche, à "battre le plus largement possible Marine Le Pen".

Plus tard dans la soirée, Jean-Luc Mélenchon prend la parole : il respectera les résultats "quand ils seront connus". Mais, déçu d'être passé pas si loin de la qualification, ne peut s'empêcher une sortie contre "les médiacrates et les oligarques" qui "jubilent" de l'élimination de son mouvement. En revanche, pas question pour lui de donner une consigne de vote entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen : "Je n'ai pas reçu mandat de le faire".

Lire aussi

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Lire et commenter