Richard Ferrand "confiant" en ses chances de victoire aux élections législatives

J'Y CROIS ENCORE - Malgré l’ouverture d’une enquête préliminaire dans l’affaire immobilière le concernant, Richard Ferrand croit en ses chances de victoire aux élections législatives. "Je suis d’ici, je travaille ici pour ce territoire depuis très longtemps donc il y a des liens de confiance qui se perpétuent" a-t-il assuré à l’AFP.

Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des Territoires, a dit ce dimanche à l'AFP être "confiant" quant à l'issue des législatives dans sa circonscription du Finistère. Et cela malgré l'ouverture d'une enquête préliminaire jeudi par le parquet de Brest dans l'affaire immobilière le concernant.

"Je suis confiant dans l'avenir du territoire et dans mes capacités à continuer à le servir" a-t-il dit à l'AFP en marge d'une randonnée pédestre organisée à Rosnoën, une des communes de la 6e circonscription du Finistère où il se présente. Interrogé pour savoir si l'ouverture de cette enquête était en mesure de pénaliser sa campagne, il a répondu : "absolument pas !" "Les gens me connaissent, je suis d'ici, je travaille ici pour ce territoire depuis très longtemps donc il y a des liens de confiance qui se perpétuent" a-t-il ajouté.

"J'aime mon territoire, je le sers depuis très longtemps, je travaille en lien étroit avec les entrepreneurs, les associations, les élus, les maires et c'est ça qui fait que ce territoire a une belle dynamique" a-t-il continué.


Sur le terrain, les électeurs accueillent plus ou moins bien le député sortant, comme le prouve la vidéo en-tête de l'article. Mais du côté de La République en marche, on voit l'horizon s'éclaircir. "Qui parle encore de Ferrand ?" se demande un candidat REM dans le JDD du jour. "Après l'annonce du retrait de Trump de l'Accord de Paris, le retour du spationaute Thomas Pesquet et la loi de moralisation, nous sommes passés à autre chose."

L'ouverture d'une enquête, une bonne nouvelle pour Richard Ferrand ?

L'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet de Brest a également soulagé le ministre. "Nous sommes parfaitement contents de l’ouverture d’une enquête qui permettra de faire la lumière et de montrer que la justice est indépendante" a dit le député Arnaud Leroy au JDD. "Je souhaite que l’enquête soit diligentée le plus vite possible pour que Richard Ferrand apporte la preuve qu’il n’a commis aucun délit" a ajouté le sénateur François Patriat, proche d'Emmanuel Macron.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L’affaire Richard Ferrand

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter