Roland Ries gagne le match retour à Strasbourg

Roland Ries gagne le match retour à Strasbourg

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
RESULTAT - Après une campagne difficile dans l'entre-deux-tours, Roland Ries a finalement conservé son siège à la mairie de Strasbourg. Fabienne Keller perd son pari de reconquérir la mairie perdue en 2008.

"Ce soir, une certaine idée de la politique a fait son chemin, celle qui consiste à tenir ses engagements." Serré, bousculé par ses supporters bien plus expansifs que lui, Roland Ries a affiché un triomphe modeste alors que les résultats, sans être officiels, consacraient sa victoire.

Il reste maire de Strasbourg avec 46,96% des voix, au terme d’une campagne qu’il a longtemps cru gagnée d’avance tant les sondages lui prédisaient une réélection confortable en duel, comme en triangulaire. Mais peu à peu, Fabienne Keller, prise dans l’étau d’un précédent mandat mitigé entre 2001 et 2008 et d’un désir forcené de démonter qu’elle avait changé, a peu à peu refait son handicap.

Une triangulaire fatale à l'UMP

Portée par une campagne solide et par l’impopularité du gouvernement socialiste, Fabienne Keller arrivait en tête au soir du 1er tour avec deux points d’avance. Mais cela n’a pas suffi en dépit du ralliement de François Loos, candidat centriste parti en solitaire, l'ancienne maire perd le match retour face à Roland Ries.

Mais avec 45,03% des voix, elle consacre néanmoins son retour sur la scène municipale. Dimanche, les traits tirés, elle a pris acte de sa défaite et marqué sa volonté d’"être aux côtés des Strasbourgeois pour la vile reste une capitale européenne". Emue, elle a rappelé "l’écoute et le respect rencontrés dans les quartiers de Strasbourg".

La triangulaire lui a été fatale, même si Jean-Luc Schaffhauser, ancien centriste et candidat du rassemblement Bleu Marine a perdu de sa superbe entre les deux tours. Le candidat adoubé par le Front national a perdu trois points, passent de 11 à 8% des suffrages. A Strasbourg, comme à Metz, le FN joue son rôle de signal d’alarme mais peine à percer au-delà de cette seule fonction.

Report impeccable des votes écolos

Roland Ries a bénéficié de la mobilisation constatée avec un taux de participation de un point supérieur entre les deux tour, avec 40,87% d’abstention. Le report de l’électorat vert a été sans faille. Alain Jund, candidat d’Europe Ecologie-Les Verts , rallié le soir du 1er tour, était dimanche à ses côtés au moment où la victoire s’est concrétisée.

Mais les sourires ne faisaient pas oublier les divergences sur le contournement de Strasbourg, l’agrandissement de l’aéroport ou encore le développement de la vidéosurveillance. En ce jour de victoire, le temps n'était pas aux affrontements. Tous les candidats, gagnants et battus, assuraient en chœur vouloir se battre ensemble sur le rayonnement de Strasbourg.

Lire et commenter