Quel salaire Édouard Philippe et ses ministres vont-ils toucher ?

Quel salaire Édouard Philippe et ses ministres vont-ils toucher ?

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
GOUVERNEMENT - Alors que le casting d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe doit être dévoilé mercredi à 15 heures, les futurs ministres peuvent déjà rêver à leur futur salaire. Quel sera-t-il ?

Ils n'ont pas encore été nommés, la faute à des investigations un peu plus poussées notamment sur leurs patrimoines, mais ils ont déjà une idée de ce que vont être leurs salaires. Depuis 2012, ceux-ci ont été réduits de 30%. Une volonté de François Hollande. Reste qu'ils devraient leur permettre de se consacrer pleinement aux tâches qui les attendent. 

Alors qu'Édouard Philippe, tout nouveau Premier ministre, percevra chaque mois un salaire identique à celui du président : 14.910 euros brut mensuel. Celui-ci comprend 11.580 euros de traitement brut mensuel, autrement dit le salaire fixe, une indemnité de résidence équivalente à 3% du traitement brut, ainsi qu’une indemnité de fonction égale à 25% de la rémunération totale. Seuls le traitement brut mensuel et l’indemnité de résidence sont imposables.


Les ministres, eux, toucheront chacun 9.940 euros brut par mois. Comme pour le Premier ministre, leur salaire se décompose en trois parties : le traitement brut mensuel, l’indemnité de résidence égale à 3% du traitement brut et l'indemnité de fonction égale à 25% du cumul des deux.


L'indemnité de résidence est touchée par tous les fonctionnaires et contractuels qui habitent à Paris, comme dans d'autres grandes métropoles françaises. L'indemnité de fonction, elle, est faite pour compenser la réduction des activités personnelles et à subvenir aux dépenses inhérentes à leurs fonctions.

Une contrepartie exigée

En échange de ces faveurs, le Premier ministre et ses ministres doivent, depuis la loi de 2013 portant sur la transparence de la vie publique, fournir dans les deux mois suivant leur arrivée au gouvernement "une déclaration exhaustive, exacte et sincère de sa situation patrimoniale concernant la totalité de ses biens propres", ainsi que de leurs revenus. Mais selon Mediapart, Édouard Philippe aurait déjà montré des réticences à dévoiler son patrimoine. En 2014, il avait refusé de fournir certaines informations sur sa déclaration de patrimoine, exigées par la loi. Un refus qui lui avait valu un blâme de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter