Sarkozy-Fillon : un déjeuner, mais pour se dire quoi ?

Sarkozy-Fillon : un déjeuner, mais pour se dire quoi ?
ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
RETROUVAILLES - L'ancien président de la République et le candidat de la droite se retrouvent vendredi à l'occasion d'un déjeuner à l'abri des caméras. Ils ne s'étaient pas vus depuis la primaire de la droite. Quels sujets vont-ils aborder ? LCI fait le point.

Depuis sa défaite à la primaire, Nicolas Sarkozy est officiellement en retrait de la vie politique. Si l'ancien Président, qui en profite pour se reposer et se consacrer "un peu plus à ses passions privées", a été vu récemment arpentant le Vieux Port de Saint-Tropez à vélo (et à contresens), il n'est pas pour autant reclu. 


D'ailleurs, il sera présent vendredi dans ses bureaux du 77 avenue de Miromesnil, à Paris, des locaux qu'il occupe depuis sa défaite à la présidentielle de 2012. Et l'ancien chef de l'Etat y a rendez-vous avec François Fillon, le candidat de la droite pour l'élection de 2017, pour un déjeuner à l'abri des caméras. Les deux hommes ne s'étaient pas revus depuis la primaire. Tout au plus, quelques coups de téléphones échangés avant Noël, et l'occasion pour Nicolas Sarkozy de "voir rouge", comme le rapporte L'Obs, lorsqu'il tombe sur la messagerie de son ancien Premier ministre. De quoi vont-ils bien pouvoir se parler ?

De nombreux sujets à trancher

Si Nicolas Sarkozy est en retrait, ses anciens lieutenants sont loin d'être muets. Et ces derniers jours, certains d'entre eux ont eu l'occasion de s'épancher sur le programme de François Fillon, qu'ils jugent imparfait. A l'instar de Christian Estrosi ou de Laurent Wauquiez, pour qui le projet de la droite ne peut pas se résumer à "du sang et des larmes", et doit comprendre une dimension sociale, en commençant pas réintroduire la défiscalisation des heures supplémentaires autrefois instaurée par Nicolas Sarkozy. Si Eric Ciotti, autre soldat sarkozyste, s'employait vendredi matin sur RTL à minimiser ces désaccords au sein des Républicains, il prévenait : "Notre famille doit jouer collectif, attention de ne pas marquer des buts contre notre camp".


Lors du déjeuner, ce bruit de fond des sarkozystes qui agace François Fillon pourrait bien être abordé par les deux hommes. D'autres détails plus pragmatiques pourraient également être au menu, comme les derniers réglages des investitures pour les législatives, qui doivent être entérinés lors du conseil national des Républicains qui se tient samedi. Il pourrait être question enfin de la place des anciens sarkozystes dans les organigrammes du parti mais aussi de l'équipe de campagne de François Fillon, et en particulier du cas de Frédéric Péchenard, l'ancien patron de la police, très proche de l'ancien président.

Le patron, c'est Fillon

Pas question pour autant de laisser Nicolas Sarkozy prendre le pas. "Le patron, c'est François Fillon", clament en coulisse des proches du candidat auprès de LCI. "Il respecte Nicolas Sarkozy mais c'est sa campagne. Le 'collaborateur', c'est fini !" 

En vidéo

Première rencontre entre François Fillon et Nicolas Sarkozy depuis la primaire

Plus d'articles

Lire et commenter