Les défections se multiplient dans le camp de François Fillon

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

DÉMISSIONS - Le président du conseil départemental LR de l'Eure Sébastien Lecornu a annoncé jeudi matin sa démission de l'équipe Fillon. Ce proche de Bruno Le Maire juge qu'il n'est "plus à même de remplir ses fonctions". Il a rapidement été suivi par l'autre directeur adjoint de campagne, Vincent Le Roux. Des nombreux salariés de la campagne ont été quitté le navire.

Les défections se poursuivent dans le camp de François Fillon. Après Bruno Le Maire mercredi, c'est un proche de ce dernier qui lâche l'équipe de campagne du candidat de la droite ce jeudi.

Sébastien Lecornu, président LR du conseil départemental de l'Eure, a annoncé qu'il démissionnait de ses fonctions de directeur adjoint de la campagne de François Fillon. Il l'a fait savoir dans un communiqué laconique : 

N'étant plus à même de remplir mes fonctions, j'ai présenté aujourd'hui ma démission de directeur adjoint de la campagne présidentielle afin de me consacrer pleinement à mon département de L'Eure et à ma ville de Vernon- Sébastien Lecornu

Vague de départs chez les juppéistes

Sans s'étendre davantage sur ses motivations, en pleine tempête sur la candidature de François Fillon, il se borne à remercier le directeur de campagne Patrick Stephanini, qui lui a permis "de participer à une aventure exigeante et exaltante" et souhaite "à tous les militants, bénévoles et permanents de la campagne, courage et force dans la défense de nos valeurs de la droite et du centre. 

Sébastien Lecornu n'est pas le seul directeur adjoint à quitter François Fillon. Le juppéiste Vincent Le Roux, qui assisté Patrick Stéfanini, a lui aussi présenté sa démission ce jeudi. Il a confié au Point les raisons de son départ. "Je pense que je n'étais plus en capacité d'être efficace, il faut des conditions pour l'être et l'une de ces conditions est un engagement total auprès du candidat. Une campagne électorale et notamment présidentielle est un engagement, un partage total et une osmose avec l'homme et les idées que vous servez. Si vous estimez que vous ne pouvez plus être efficace, vous devez partir", dit-il. 

Le vice-président des Jeunes Républicains, Paul Guyot, appelle à quant les élus de droite à parrainer le maire de Bordeaux. "La droite ne peut plus rester prisonnière de Francois Fillon. Aain Juppe est aujourd'hui le plus à même de nous rassembler", écrit ce proche de Bruno Le Maire sur Twitter.

Enfin, selon plusieurs médias, de nombreux permanents, dont plusieurs proches d'Alain Juppé mais aussi de Nicolas Sarkozy,  ont également décidé de quitter le navire. Ces hommes et ces femmes, bien qu'inconnus, sont d'un apport indispensable au quotidien pour organiser la campagne ou encore les déplacements du candidat. A 52 jours du premier tour, l'équipe de campagne de François Fillon se rétrécit d'heure en heure.

Voir aussi

En vidéo

FIllon : les coulisses d'un retrait qui n'a finalement pas eu lieu

Sur le même sujet

Lire et commenter