François Fillon aurait touché 50.000 dollars pour jouer l'intermédiaire entre Poutine et un milliardaire libanais, selon le "Canard enchaîné"

François Fillon aurait touché 50.000 dollars pour jouer l'intermédiaire entre Poutine et un milliardaire libanais, selon le "Canard enchaîné"

REVELATIONS - Selon un article du "Canard Enchaîné" à paraître mercredi, François Fillon aurait touché, en 2015, via sa société 2F Conseil, 50.000 dollars pour organiser une rencontre entre le président russe, le milliardaire libanais Fouad Makhzoumi et le PDG de Total, alors qu'il était député.

Après les emplois d'attachés parlementaires de ses proches et l'affaire "des costumes", la société de conseil. Le Canard enchaîné à paraître mercredi indique avoir mis la main sur un document où François Fillon s'engageait, via sa société 2F Conseil, à présenter au milliardaire libanais Fouad Makhzoumi, géant mondial du pipeline, des dirigeants russes, algériens, gabonais et ivoirien, ainsi que des dirigeants d'entreprises, dont le PDG de Total, en 2015, alors qu'il était député. 

En contrepartie de cette "convention de lobbying", déjà révélée par Mediapart, la société de l'actuel candidat de la droite devait toucher, selon le contrat, 50.000 dollars payable en deux fois, indique le Canard. La convention s'est soldée, selon l'hebdomadaire satirique, par une rencontre organisée avec Vladimir Poutine, puis avec le patron de Total, le 19 juin 2015, lors du Forum économique international. 

Toute l'info sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Lire aussi

"Secret des affaires"

Interrogé par le Canard, un porte-parole de Fouad Makhzoumi a invoqué "le secret des affaires" et défendu "la stricte légalité du contrat". 

Lors du Grand débat, lundi soir sur TF1, François Fillon s'est déclaré favorable à la création d'une "commission" chargée de plancher sur "la moralisation et la transparence de la vie publique".

Lire aussi

En vidéo

Quand Fillon propose de moraliser la vie politique, personne (ou presque) ne réagit

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : "Notre amour pour la France est indéracinable", assure Boris Johnson

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.