Chômage : 77% des Français ne croient toujours pas à l'inversion de la courbe promise par Hollande

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

La baisse du chômage, promesse risquée de Hollande

SCEPTIQUES - Alors que le chômage baisse en France, selon les dernières données publiées cette semaine, les Français doutent encore de l'engagement de François Hollande "d'inverser la courbe du chômage". Selon notre sondage OpinionWay-Tilder pour LCI, 77% n'y croient pas.

François Hollande a encore du pain sur la planche pour faire passer son fameux "ça va mieux". Alors que les chiffres du chômage ont enregistré un recul historique en septembre (du jamais vu en 20 ans), et que le ministère du Travail se targue d'une réduction de 90.000 demandeurs d'emploi (catégorie A) depuis janvier, les Français restent pour le moins sceptiques sur le triomphalisme du gouvernement. 

Selon notre sondage OpinionWay-Tilder pour LCI, 77% des personnes interrogées pensent que la fameuse "inversion de la courbe du chômage" promise depuis 2013 par François Hollande n'est toujours pas enclenchée. Parmi ces sceptiques, 27% estiment qu'elle n'est "pas du tout enclenchée". Ce sentiment est partagé que l'on soit indépendant, salarié du public ou du privé, ou retraité, et quelque soit l'âge des sondés. 

Peu d'évolution dans le temps

A vrai dire, les plus convaincus sont ceux qui ont voté pour François Hollande en 2012 : 48% d'entre eux pensent que l'inversion est une réalité. Quant aux autres, ni les anciens électeurs de Jean-Luc Mélenchon (23%), ni ceux de Nicolas Sarkozy (12%) et encore moins ceux de Marine Le Pen (8%) n'ont le sentiment que la baisse du chômage est enfin enclenchée.

Sur le long terme, et indépendemment des données publiques sur l'évolution du chômage, on note que le sentiment n'évolue pas ou à peine. En avril, 20% des Français seulement croyaient en l'inversion de la courbe. Aujourd'hui, ils sont... 21%. Des résultats qui illustrent une méfiance particulière vis-à-vis du bilan de François Hollande, qu'ils remettent en doute quoiqu'il arrive, mais aussi le ressenti des Français dans leur vie quotidienne : le "ça va mieux", pour eux, n'est pas encore une réalité. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter