Sondage LCI : le soutien de Bayrou fait bondir Macron au détriment de Fillon

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
EXCLUSIF - Selon notre enquête Kantar Sofres - OnePoint, Emmanuel Macron progresse de quatre points dans les intentions de vote pour la présidentielle après le ralliement de François Bayrou. Avec 25% des suffrages, le candidat d'En Marche ! parviendrait à se hisser au second tour, derrière Marine le Pen, également en hausse (27%). Il éliminerait ainsi François Fillon (20%).

Emmanuel Macron dopé par l'effet Bayrou. Selon notre enquête Kantar Sofres - OnePoint, le candidat d'En Marche ! récolte les fruits de son alliance officialisée cette semaine avec le patron du Modem. La progression est indéniable : il gagne quatre points par rapport au mois dernier, pour atteindre 25% d'intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle. 


A l'opposé, le sondage (réalisé après l'annonce de l'alliance Bayrou-Macron mais avant la décision du Parquet national financier d'ouvrir une information judiciaire dans l'affaire des emplois fictifs présumés reprochés au candidat de la droite) montre un François Fillon en recul de deux points (20%), et qui dans cette hypothèse serait donc éliminé du premier tour. Avant de renoncer à se présenter, François Bayrou était crédité de 5 à 7 % dans les sondages. L'enquête fait également la part belle à Marine Le Pen, qui progresse à nouveau de deux points au premier tour avec 27% d'intentions de vote. 

La dynamique Hamon patine

A gauche, Benoît Hamon peine à faire fructifier la dynamique de la primaire. Le candidat socialiste, très occupé ces dernières semaines à trouver un accord avec les écologistes et à chercher un rapprochement avec Jean-Luc Mélenchon, recule d'un point (14%). Il confirme toutefois son avance sur le candidat de La France insoumise, qui stagne à 10% des intentions de vote, devant Nicolas Dupont-Aignan (2,5%).

Marine Le Pen progresse au second tour

C'est l'autre grand enseignement de l'enquête. Au second tour, Marine Le Pen confirme sa bonne dynamique. Si la candidate du Front national devait affronter François Fillon, ce dernier remporterait le duel avec 55 contre 45%, soit une hausse de cinq points en un mois pour la candidate. 


En cas d'affrontement Le Pen-Macron, le duel serait moins serré (58 - 42 %), mais la présidente du FN gagne sept points par rapport à janvier. 

Méthodologie : enquête réalisée en ligne les 23 et 24 février  auprès d'un échantillon de 1005 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. 

En vidéo

Macron se réjouit d'avoir des divergences avec Bayrou

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter