Sondage LCI : un tiers des 18-34 ans ne veut pas voter au premier tour de la présidentielle

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Elections présidentielles

ABSTENTION - Selon un sondage Opinionway pour LCI, les 18-34 ans sont 33% à ne pas avoir l'intention d'aller voter le 23 avril prochain. Une proportion plus importante que celle qui s'est effectivement abstenue en 2012.

À un mois jour pour jour du premier tour de l’élection présidentielle, les intentions de vote commencent à se dessiner plus clairement. Selon un sondage OpinionWay pour Tilder et LCI, 60% des Français ont l’intention d’aller aux urnes le 23 avril prochain. Sur les 961 personnes interrogées, 17% hésitent à aller voter et 22% affirment qu'elles préfèrent s’abstenir.

Les 18-34 ans ont moins l’intention d’aller aux urnes

La jeunesse française est-elle désabusée face aux affaires qui rythment la campagne, et face à la politique en général ? Les chiffres semblent malheureusement aller dans ce sens. Les 18-24 ans sont 50% à déclarer vouloir aller voter, mais 32% disent avoir déjà fait le choix de l’abstention.  Chez les 25-34 ans, la proportion est quasiment similaire, avec 34% de sondés qui déclarent ne pas vouloir se rendre aux urnes. Des chiffres qui, s'ils se vérifiaient le 23 avril prochain, donneraient une abstention en hausse chez les jeunes. En 2012, selon un rapport de l’INSEE,  elle était autour de 27% chez les 18-24 ans et autour de 24% chez les 25-34 ans.

A partir de 35 ans, les intentions de vote des sondés évoluent fortement. Ils sont entre 62% pour les 35-49 ans et 72% pour les plus de 65 ans à vouloir faire leur devoir démocratique le 23 avril prochain.

Quelles sources d'information pour choisir son candidat ?

Sur les 961 sondés, 61% affirment choisir leur candidat en lisant son programme. Même si 9.8 millions de Français ont regardé sur TF1 la confrontation entre les 5 principaux candidats à la présidentielle, les débats ne sont pas le principal déterminant de leur choix. Selon le sondage OpinionWay,  29% des Français regardent les interventions des candidats dans les médias pour se décider. Les articles ou reportages sont aussi peu utilisés par les électeurs. Seulement 11% d’entre eux se servent du travail des journalistes pour décider pour qui ils voteront.

Lire aussi

Le sondage a été mené sur 961 personnes inscrites sur les listes électorales, issu d’un échantillon de 1004 personnes représentation de la population française âgée de 18 ans et plus.

L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Les interviews ont été réalisées les 22 et 23 mars 2017.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter