Sondage législatives : Mélenchon largement en tête à Marseille, Vallaud-Belkacem en difficulté à Villeurbanne

DirectLCI
LÉGISLATIVES - Selon le sondage Ifop-Fiducial pour Le Journal du Dimanche et Sud Radio, le chef de file de la France insoumise arriverait en tête dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, alors que l'ancienne ministre de l'Education nationale serait deuxième dans la sixième circonscription du Rhône.

Entre le leader des Insoumis Jean-Luc Mélenchon et le soutien de Benoît Hamon Patrick Mennucci, qui s'opposent dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, l’affiche promet d’être explosive. Pourtant, à moins de trois semaines du premier tour des législatives, qui se tiendra le 11 juin prochain, un sondage Ifop-Fiducial pour Le Journal du Dimanche et Sud Radio* publié ce dimanche donne Mélenchon très largement en tête à Marseille.


Le leader de la France insoumise est crédité de 38% d’intentions de vote. Corinne Versini, la candidate de La République en marche, arrive en deuxième position (24%), devant le député PS sortant, Patrick Mennucci, qui n'obtiendrait que 13% des voix. Arrivent ensuite la candidate FN Jeanne Marti (12%) et celle des Républicains et de l'UDI, Solange Biaggi (10%).

"Le drame pour le PS, c'est que leur score s'étalonne sur celui de Hamon, à plus ou moins 5 points, plutôt que sur les scores des législatives de 2012", décrypte dans Le JDD Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. Le candidat PS à la présidentielle avait en effet terminé cinquième le 23 avril, avec 6,36% des voix. Très loin donc des 33,26% de Patrick Mennucci lors du premier tour des législatives de 2012. 


Quid du second tour ? Jean-Luc Mélenchon obtiendrait 53% des intentions de vote contre 47% pour Versini. "Ce pourrait être l'occasion d'un 'tout sauf Mélenchon'", analyse Frédéric Dabi. Et l'une des clés de cette élection serait alors le comportement des électeurs de Patrick Mennucci.

Autre enseignement de ce sondage, l'ancienne ministre de l'Education nationale arriverait deuxième à Villeurbanne où elle se présente face à Bruno Bonnell (La République en Marche). Elle recueillerait 19% des voix au premier tour, contre 30% pour ce dernier. Mais elle est suivie de près par le candidat de la France insoumise, Laurent Legendre (17%). Et quand bien même elle arriverait à se qualifier pour le second tour, elle serait battue par le "marcheur" : 60% contre 40%.


"C'est un effet de souffle, explique Frédéric Dabi au JDD. A Villeurbanne, Bonnell augmente le résultat de Macron à la présidentielle de deux points." La ministre sortante perdrait donc 24 points par rapport à la candidate PS en 2012.

Méthodologie. L’enquête a étré réalisé par téléphone du 17 au 18 mai auprès de 602 électeurs représentatif de la population de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône* inscrite sur les listes électorales. 

Plus d'articles

Lire et commenter