Moralisation de la vie politique : près d’un Français sur deux ne croit pas que Bayrou et Macron mettront fin aux pratiques abusives

DirectLCI
SONDAGE EXCLUSIF – Les Français sont sceptiques face à l’entreprise de moralisation de la vie politique engagée par le gouvernement. Selon notre sondage Tilder-LCI-OpinionWay réalisé juste avant la présentation de la future loi par François Bayrou, ce jeudi après-midi, 50% des Français estiment qu’elle sera efficace pour changer les pratiques politiques, contre 48% qui pensent le contraire.

C’est la promesse phare d’Emmanuel Macron et le premier chantier de son quinquennat. Mais à l’heure où le nouveau président voit cette exigence entachée par la tourmente dans laquelle sont plongés ses ministres Richard Ferrand et Marielle de Sarnez, mais aussi par plusieurs polémiques morales impliquant les candidat qu’il a investis pour les législatives, les Français sont plongés en plein doute. 


Selon notre sondage Tilder-LCI-OpinionWay*, ils sont 50% à croire que la future loi de moralisation de la vie politique - renommée par le gouvernement "loi pour la confiance dans notre vie démocratique"-, qui devait être présentée le 7 juin avant d’être repoussée à la semaine suivante, sera efficace pour changer les pratiques politiques en France. A l’inverse, 48% pensent qu’elle n'aura aucun effet. 

Des chiffres qui illustrent, après les mésaventures qu’a connues la "République exemplaire" promise par François Hollande en 2012, puis une campagne présidentielle largement marquée par les affaires, la grande défiance des Français vis-à-vis des mœurs politiques. 


Reste à voir si les mesures présentées ce jeudi après-midi par François Bayrou - suppression de la Cour de justice de la République, interdiction faite aux parlementaires de recruter des membres de leur famille,  pas plus de trois mandats identiques et successifs pour les élus... - parviendront à renverser la tendance. Le garde des Sceaux a dit vouloir  "restaurer la confiance" des Français. Il a du pain sur la planche.

En vidéo

Moralisation de la vie publique, le combat d'une vie pour François Bayrou

* Echantillon de 1003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont été réalisées les 31 mai et 1er juin 2017.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter