Toulouse : ces quartiers qui peuvent faire basculer l’élection

Toulouse : ces quartiers qui peuvent faire basculer l’élection

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES - Qu'ils soient fortement abstentionnistes ou mobilisés contre un projet du maire sortant, certains quartiers pourraient peser sur les résultats d'un second tour très incertain.

Au second tour des municipales de 2008, seules 1200 voix avaient permis à Pierre Cohen de devancer son concurrent Jean-Luc Moudenc. Si le scénario se répétait, chaque voix pourrait compter le 30 mars. Zoom sur des quartiers où l'issue du second tour est indécis.

Une égalité parfaite à Bagatelle

Les quartiers du Mirail, d'Empalot, de Saint-Agne, ont enregistré des taux d'abstention records. Plus de 50 % des inscrits y ont boudé les urnes. Si la Reynerie et Empalot ont placé le maire sortant en tête, Bagatelle a créé la surprise. Jean-Luc Moudenc et Pierre Cohen sont à égalité parfaite dans deux secteurs du quartier avec 37 et 35 % des voix chacun.

Les deux candidats doivent donc y convaincre les nombreux abstentionnistes . Une tâche difficile dans un contexte où les électeurs sont volatiles. Près du métro Bagatelle, Mary, 62 ans, s'avoue "socialiste de coeur" mais n’est pas "contre un changement". Christelle, 33 ans, qui habite à Papus avec ses trois enfants ne s'est pas déplacée pour voter dimanche dernier. "Je ne sais même pas qui est le maire. En tout cas, l’étiquette n’a pas d’importance. Je vais lire leurs programmes avant de voter. Ce qui compte c'est d'amener de l'activité à Papus, car à part un bar et une petite épicerie il n'y a rien".

Un sentiment partagé par Lies (prénom d’emprunt), 27 ans, employé à la mairie. "Pour moi la gauche et la droite c’est pareil, ils viennent serrer des mains quelques mois avant l'élection puis on les voit plus, lance-t-il pour expliquer son abstention. Grâce à Pierre Cohen j'ai des amis qui ont pu monter leur association, puis la mosquée de La Faourette a enfin eu un terrain. Mais je voterai à droite car c'est grâce à eux que j'ai trouvé du travail" conclut-il.

Vers un vote sanction à Lardenne ?

Le quartier de Lardenne s'invite aussi dans la campagne. A quelques jours du second tour, les opposants au bus à haut niveau de service (BHNS) voulu par Pierre Cohen, organisent ce jeudi matin une opération escargot , pour dénoncer le futur tracé de la ligne.

Pourtant Yannick Cazaux, le président de l’association des commerçants artisans et professions libérales (ACAPL) de Lardenne, se défend de tout calcul politique. "Nous ne sommes pas là par provocation, nous sommes apolitiques. Cela fait dix-huit mois que nous nous battons et je doute que Pierre Cohen nous écoute à quatre jours du scrutin" lance le garagiste.

Reste que, selon lui, la polémique autour du projet pèse dans les urnes. "Je crois que Pierre Cohen a été sanctionné pour sa méthode alors que nous avons des habitants de gauche dans notre mouvement". Dans le quartier Jean-Luc Moudenc, qui a promis d'abandonner le projet, est arrivé en tête avec 1000 voix d’avance au premier tour.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter