Train de vie de l'Assemblée nationale : mais au fait, combien gagnent nos députés ?

ASSEMBLÉE - Alors que des mesures sont présentées pour réaliser des économies à l'Assemblée nationale, posant la question du train de vie des députés, combien gagnent, au juste, nos députés ? LCI fait le point.

Depuis la loi de moralisation de la vie politique, députés et sénateurs sont appelés à devoir changer leurs pratiques au quotidien. C'est ainsi que, à la fin de l'année 2017, outre la fin des emplois familiaux, ces derniers ne bénéficieront plus de l'indemnité de représentation des frais de mandat (IRFM). Jusqu'alors en effet, les députés percevaient une IRFM de 5840 euros par mois, sans contrôle, donnant lieu à un débat dans le cadre de la moralisation de la vie publique. 


Depuis 2015 a cependant été définie une liste des dépenses autorisées et interdites, et les députés doivent certifier sur l'honneur du bon usage de leur IRFM, qui est versée sur un compte bancaire spécifique. Avec la loi, ils devront faire état de leurs dépenses pour pouvoir ensuite être remboursés... l'occasion pour Florian Bachelier, premier questeur de l'Assemblée nationale, de fustiger "les dépenses injustifiables" des députés et de faire l'apologie d'un coup de pied dans la fourmillère. AirBnB plutôt qu'hôtel, pass Navigo plutôt que remboursement taxi...

5000 nets par mois... et les avantages

Dès lors, une question se pose : mais combien gagnent, au juste, nos députés ? L'indemnité mensuelle brute d'un élu de la chambre basse est de 7185,60 euros. Un montant qui correspond à la somme de son indemnité de base (5581,05 euros), de son indemnité de fonction (1437,12 euros) et de son indemnité de résidence (165,44 euros). Pour résumer, en moyenne, un député gagne en net environ 5000 euros par mois. 


Mais cela ne s'arrête pas là. Car outre cette rémunération, différents moyens matériels sont mis à la disposition du député : l'IRFM, donc, comme expliqué ci-dessus, mais aussi un crédit ouvert mensuellement de 9618 euros pour la rémunération des collaborateurs.

En vidéo

Comment se faire un nom à l’Assemblée

En outre, les députés disposent également d'un accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1ère classe et à 80 billets d'avion annuels entre Paris et la circonscription pour les députés métropolitains.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet