VIDÉO - Travailleurs détachés : quand Jean-Luc Mélenchon fact-checke en direct Marine Le Pen (et s'énerve contre Macron)

VIDÉO - Travailleurs détachés : quand Jean-Luc Mélenchon fact-checke en direct Marine Le Pen (et s'énerve contre Macron)

DÉBAT - Le candidat de la France insoumise a procédé à un fact-checking en direct de Marine Le Pen, mardi 4 avril, lors du débat présidentiel, alors que la discussion portait sur la directive sur les travailleurs détachés.

Cela aura été la première séquence marquante de ce débat, mardi 4 avril : la directive européenne sur les travailleurs détachés, qui introduit une concurrence entre travailleurs de différentes nationalités, puisqu'il autorise les dirigeants d'entreprise à employer des salariés selon le régime de sécurité sociale de leur pays d'origine. Soit un net avantage pour qui emploie des travailleurs étrangers.

Une mesure qui a fait bondir Nicolas Dupont-Aignan, qui a annoncé vouloir "supprimer" une "directive inacceptable", qui cause une "concurrence déloyale" entre travailleurs. Et le candidat de Debout la France de se vanter d'être "le seul" à tenir cette position.

Toute l'info sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Lire aussi

Vous vous êtes abstenue, vous- Jean-Luc Mélenchon

De quoi faire sortir Jean-Luc Mélenchon de son silence, en faisant valoir son opposition au Parlement européen sur cette mesure. Le candidat de la France insoumise n'en est pas resté là en mettant sur le devant de la scène Marine Le Pen, qui n'avait pas voté contre une mesure qu'elle conspue pourtant régulièrement : "Vous vous êtes abstenue, vous. Vérifiez votre vote, mais je vous le dis". La candidate frontiste tente de se justifier en disant qu'elle s'est abstenue "sur l'escroquerie de la fraude, [dont elle se] moque". Pas suffisant pour Jean-Luc Mélenchon : "Eh ben fallait voter contre !"

C'est ensuite au tour d'Emmanuel Macron, seul "gros" candidat à vouloir maintenir la directive, de se lancer dans la mêlée en soulignant qu'il y a "300.000 Français qui sont travailleurs détachés [...]. Le problème, c'est le travail détaché illégal." "Trop facile", réplique Jean-Luc Mélenchon, qui reproche au candidat d'En Marche !, qui entend harmoniser les règles fiscales européennes, d'oublier que les traités "l'interdisent". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

EN DIRECT - Covid-19 : Bercy veut utiliser le dispositif des chèques cadeaux pour aider les commerces

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

Lire et commenter