Un jour sans campagne pour Jean-Luc Moudenc en mémoire des victimes de Merah

Un jour sans campagne pour Jean-Luc Moudenc en mémoire des victimes de Merah

DirectLCI
MUNICIPALES – Jean-Luc Moudenc et son équipe de campagne ne mèneront pas mercredi d'action militante en souvenir des sept personnes assassinées par Mohamed Merah. Une position que ne partage pas son principal adversaire Pierre Cohen.

Mercredi il n'y aura pas de tracts sur les marchés, ni dans les boites aux lettres aux couleurs de Jean-Luc Moudenc. Le 19 mars, journée de commémoration des assassinats de Mohamed Merah, le candidat UMP à la mairie de Toulouse a décidé de suspendre sa campagne.

"Pour marquer le souvenir de cette tragédie et participer au recueillement", a indiqué dans un communiqué Jean-Luc Moudenc qui sera présent aux deux cérémonies prévues à Toulouse ce jour-là. Dans l'entourage proche du candidat, il n'a pas été tranché si cette directive touchait également les actions sur les réseaux sociaux.

"Ne pas faire de récupération" pour Pierre Cohen

De son côté, le maire socialiste sortant Pierre Cohen sera présent aux commémorations sans pour autant mettre entre parenthèses son agenda de candidat. Il décrit cet anniversaire comme un "instant solennel, sans récupération (…), comme on a su le faire pendant la campagne présidentielle". En 2012, celle-ci avait été suspendue à la suite de la tuerie perpétrée par Merah à l'école juive Ozar Hatorah à Toulouse.

"On se garde de tout ce qui peut apparaître de près ou de loin comme une tentative d'instrumentalisation de cet anniversaire", précise François Briançon, le directeur de campagne du maire de Toulouse.

A moins d'une semaine du premier tour, le calendrier électoral est chargé : Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche (PG), tiendra un meeting à Toulouse mercredi soir. Et dans l'après-midi, les dix candidats doivent participer à un débat d'avant premier tour qui sera diffusé sur le site Web de France 3 Midi-Pyrénées.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter