"Un million d'euros, c'est pas rien quand même" : sur l'affaire Fillon, Rachida Dati dézingue à tout-va

"Un million d'euros, c'est pas rien quand même" : sur l'affaire Fillon, Rachida Dati dézingue à tout-va

MES BONS CONSEILS - Sur BFMTV, Rachida Dati a suggéré à François Fillon de "retourner sur le terrain" pour sauver sa candidature, tout en massacrant méthodiquement sa stratégie de communication et ses justifications. Au passage, la députée en profite pour régler ses comptes avec Nathalie Kosciusko-Morizet...

Rachida Dati était en forme, très en forme vendredi matin. Invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, la députée européenne, que certains soupçonnaient d'être à l'origine des informations sur François Fillon, a joué la bonne alliée tout en dézinguant la campagne de François Fillon et sa stratégie de communication dans l'affaire qui concerne son couple. 

Après une semaine de révélations fracassantes sur le monde de vie du candidat de la droite, l'intervention de la député européenne - qui nie farouchement avoir fourni ces informations - ressemble au baiser de la mort. En apparence, Rachida Dati, dont les relations avec François Fillon ont toujours été très mauvaises, veut aider l'ex-Premier ministre à "sauver" sa campagne. 

Toute l'info sur

L'affaire Penelope Fillon

Le baiser de la mort

Pour Rachida Dati, le candidat doit surtout "dégager ses communicants". Elle vise en particulier sa directrice de la communication, la médiatique Anne Méaux. "Elle s'est occupée d'Areva dont on paye les désastres industriels, et de Ben Ali, on sait comment ça a fini", accuse-t-elle. "Il s'est mis entre les mains de sa directrice de communication et s'est déconnecté des élus de terrain." 

Mais François Fillon, détaille encore la députée européenne, doit surtout s'expliquer sur les sommes évoquées dans la presse, de la rémunération de Penelope Fillon comme attachée parlementaire aux revenus qui auraient été perçus par le candidat via le groupe Ricol Lasteyrie. Evoquant la somme des revenus cumulés : 

Un million d'euros, c'est pas rien quand même- Rachida Dati

L'occasion, pour l'ancienne garde des Sceaux, de faire valoir sa différence, un exercice qu'elle affectionne particulièrement, et de démolir l'air de rien l'argumentaire selon lequel Penelope Fillon aurait vraiment travaillé comme assistante parlementaire. "Moi, je bosse à plein temps depuis que j'ai 16 ans et demi. On ne m'a rien facilité, on ne m'a pas donné un boulot comme ça, je bosse vraiment." 

NKM, victime collatérale

D'humeur vengeresse, Rachida Dati profite de l'occasion pour taper sur sa cible favorite, Nathalie Kosciuko-Morizet, à qui François Fillon venait de laisser la circonscription qu'elle souhaitait briguer pour les prochaines législatives

"Il a donné à NKM une circonscription en or, je ne la vois pas beaucoup le défendre", persifle la maire du VIIe arrondissement. Comme Fillon, la députée de l'Essonne fait partie de "ces gens qui ont la bonne apparence". Sous-entendu...

Lire aussi

En vidéo

Pour Rachida Dati, Nathalie Kosciusko-Morizet "trahira Fillon comme elle a trahi tous les autres"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

EN DIRECT - Vaccination des enfants fragiles : "Nous pourrions l'ouvrir à compter de mi-décembre", indique Olivier Véran

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.