"Lab Républicains", le think tank d'un proche de Wauquiez pour réveiller la jeune droite

"Lab Républicains", le think tank d'un proche de Wauquiez pour réveiller la jeune droite

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
TETES CHERCHEUSES - Aurane Reihanian, attaché parlementaire de Laurent Wauquiez, lance avec des jeunes militants LR le "Lab Républicains", un think tank destiné à mettre leurs idées (et eux-mêmes) sur orbite en vue de la présidentielle.

Promis : l'opération n'est pas téléguidée par Laurent Wauquiez, président par intérim des Républicains depuis que Nicolas Sarkozy s'est porté candidat à la primaire. Mais c'est bien l'attaché parlementaire de Laurent Wauquiez qui s'apprête à prendre les rênes du tout nouveau "Lab Républicains" (à ne pas confondre avec nos confrères du Lab d'Europe 1). 


Un think tank constitué d'une poignée de jeunes militants de droite. Leur mission : fournir des idées neuves au futur candidat de la droite à l'élection présidentielle. Aurane Reihanian, jeune doctorant de 23 ans, supervisera cette entité avec Léa Morgant, elle-même étudiante en droit et conseillère municipale au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne). 

Repolitiser la jeunesse

La preuve, selon Aurane Reihanian, que Laurent Wauquiez, tout en soutenant l'initiative, n'a pas tout manigancé ? "L'idée était déjà dans les tuyaux quand Nicolas Sarkozy était aux commandes", assure à LCI le jeune président du "think tank". Du reste, dit-il, toutes les sensibilités sont les bienvenues au sein de ce "cercle de réflexion" chargé de préparer l'avenir et de remotiver des jeunes militants plus absorbés, pour l'heure, par la primaire que par le projet. Et d'expliquer la démarche : 

Nous sommes partis de ce triple constat : nous vivons une crise de l'autorité, une crise éducative et une crise identitaireAurane Reihanian

Les fautifs ? Le think tank de gauche Terra Nova (dont l'ancien ministre Emmanuel Macron est notamment proche, et bien des responsables PS), que les jeunes militants désignent comme la cible à abattre. "Cette idéologie libertaire et égalitariste de Terra Nova est l'emblème de l'échec global de cette gauche qui a théorisé la déconstruction de la société", explique tout de go le militant. Et face à cela, "nous avons pas l'impression qu'il y ait un socle de valeurs à droite... C'est quoi, être jeune et de droite aujourd'hui ?" 



Le mouvement sera officiellement lancé début octobre. Il se donne  doncpour mission de mettre sur pied des groupes de travail faisant appel à quelques experts, puis de produire d'ici janvier - façon Terra Nova, décidément l'anti-modèle - un recueil destiné à suggérer quelques idées de la jeunesse à celui qui portera les couleurs de la droite à la présidentielle. A entendre les initiateurs du "Lab Républicains", le projet, soumis via les fichiers des militants, plaît déjà. Il y aurait pour l'heure un petit cercle de "200 militants" intéressés, précise le porte-parole, Pierre Jacquemin. Quant à la philosophie de travail, la voici : 

Nous souhaitons mobiliser l'ensemble des circonscriptions afin que les propositions ne viennent pas toutes de ParisAurane Reihanian

La province et le terroir contre l'élitisme parisien. Voilà qui rappelle un peu, tout de même, la méthode Laurent Wauquiez. Au delà de la présidentielle, les think tank ont généralement un autre avantage : se faire connaître des états-majors... et démarrer une belle carrière politique.  

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter