Un sondage défavorable ? Jean-Luc Mélenchon le retourne à son avantage

Un sondage défavorable ? Jean-Luc Mélenchon le retourne à son avantage
Élections Municipales 2020

PRESIDENTIELLE - Jean-Luc Mélenchon, qui effectue sa rentrée dimanche, réagit à un sondage selon lequel 6 Français sur 10 ont une mauvaise image de lui. Il explique pourquoi... Il en est satisfait.

Toute l'info sur

Elections présidentielles

Un sondage présenté comme défavorable ? Passez-le moi, que je retourne ses résultats. Alors qu'une étude Odoxa pour Le Parisien publiée dimanche explique que 6 Français sur 10 ont une mauvaise opinion de Jean-Luc Mélenchon (un résultat qui s'est malgré tout amélioré en deux ans), l'intéressé, qui fait sa rentrée ce dimanche, n'entend pas laisser ce résultat miner son entrée en campagne pour la présidentielle.

Sur son blog, le fondateur du Parti de gauche lance un "Merci patron" à Bernard Arnault (actionnaire du journal). Jean-Luc Mélenchon commence par mettre en cause la validité de l'étude : "Qu'attendre d'un tel sondage, réalisé par Internet auprès de moins de 1000 personnes et publié dans le journal de Bernard Arnault [...], un des neuf milliardaires qui possèdent la presse française ?" Pour le candidat à la présidentielle, "aucune" de ses idées n'a été testée, "seulement mon caractère et mes sentiments généraux", soit l'équivalent d'une "rubrique horoscope".  

Charismatique

Malgré tout, et quand bien même le sondage n'aurait aucune valeur... il s'en dit "bien content". "39% des sondés ont une bonne opinion de moi", se réjouit-il, assurant que "c'est une bonne base pour le premier tour de l'élection, non ?" Et d'entrer dans les détails : "Plus des deux tiers des Français trouvent que j'ai des 'convictions profondes'. C'est une extraordinaire reconnaissance pour nos idées". Quant aux 48% qui le jugent "proche des gens" et ces 44% qui le trouvent "charismatique", ils lui donnent des ailes. "Je sais combien cette identification et cette empathie sont nécessaires pour mener une bonne campagne et espérer faire beaucoup mieux qu'en 2011 et être au deuxième tour." 

Finalement, la "rubrique horoscope", ça a du bon... même pour le fondateur du Parti de gauche.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 50.000 nouveaux cas détectés en 24 heures

Reconfinement : le mode d’emploi des attestations de déplacement

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Attentat de Nice : un deuxième homme au contact du terroriste interpellé

Un puissant séisme secoue l'ouest de la Turquie, au moins 14 morts

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent