Un vice-président du groupe UMP de Paris se rallie à Anne Hidalgo

Un vice-président du groupe UMP de Paris se rallie à Anne Hidalgo

DirectLCI
MUNICIPALES 2014 - Dans une interview donnée au quotidien le Monde, Thierry Coudert, vice-président de l'UMP au conseil de Paris, explique qu'il rejoint l'équipe de la socialiste dans la course aux municipales parisiennes.

Nouvelle prise pour Anne Hidalgo. Thierry Coudert, conseiller UMP de Paris du 17e arrondissement et l'un des  vice-présidents du parti au Conseil de Paris , a choisi de la rejoindre. C'est dans une interview au Monde qu'il détaille son choix. "Anne Hidalgo a une vision de Paris, et des qualités de gestionnaire dont elle a fait preuve en tant que première adjointe, déclare l'élu au quotidien . NKM n'est moderne que dans la forme, elle a repris les vieux poncifs de la droite traditionnelle".

"C'est une décision que je mûris depuis longtemps, confirme Thierry Coudert à metronews. Pendant six ans au Conseil de Paris, je me suis aperçu que la droite parisienne manipulait davantage le combat de personnalité que le combat d'idées".  L'élu n'était pas présent sur les listes de NKM dans le 17e. Il ne sera pas non plus sur les listes socialistes. "Mais je suis à la disposition d'Anne Hidalgo pour m'investir dans la campagne" indique Thierry Coudert.

Un électron libre de l'UMP

Thierry Coudert a toujours été un électron libre au sein de l'UMP parisienne. Celui qui a été directeur de cabinet de Brice Hortefeux, alors ministre de l'Intérieur, est aussi le fondateur des "sarkozystes de gauche" et avait notamment voté le budget 2013 de Bertrand Delanoë, contrairement au reste de la droite parisienne. "On se demande pourquoi il était à l'UMP, fustige Bernard Debré, député de l'arrondissement. Thierry Coudert, personne ne le connaît, ça ne nous émeut pas plus que ça. On avait même prévu de l'exclure prochainement".

"Thierry Coudert savait depuis un an que nous n'avions pas l'intention de le reconduire sur nos listes, confirme Philippe Goujon, patron de l'UMP de Paris. C'est pour ça qu'il fait une danse du ventre devant Anne Hidalgo."

L'annonce du transfuge intervient au moment où NKM tente de présenter un front uni face à la candidate socialiste. Elle a réussi l'alliance avec les centristes du Modem et de l'UDI, mais cela ne s'est pas fait sans casse : plusieurs dissidences sont nées depuis. Dernière en date : la liste de Charles Beigbeder, qui entend présenter des candidats dans tous les arrondissements parisiens . Un évènement qui ne semble pas avoir perturbé l'électorat parisien. Un récent sondage donne NKM devant Anne Hidalgo au premier tour, avec 39% des voix.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter