Une candidate FN accusée de sympathie néo-nazie porte plainte

Une candidate FN accusée de sympathie néo-nazie porte plainte

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES – Selon la fédération PS du Pas-de-Calais, la tête de liste du Front National pour les municipales à Bruay-la-Buissière, près de Béthune, a posté, en 2012 sur Facebook, un commentaire favorable à deux photos d'un homme en uniforme de Waffen SS. Elle a décidé de porter plainte.

C'est une affaire embrassante pour le FN à cinq jours du premier tour des municipales. Accusée par le PS de sympathie affichée pour un admirateur du IIIe Reich sur Facebook, la tête de liste du Front National pour les municipales à Bruay-la-Buissière, près de Béthune, Maryvonne Clergé , a annoncé ce mercredi son intention de porter plainte pour faux.

Dans un tract et un communiqué distribués mercredi, la fédération PS du Pas-de-Calais affirme que Maryvonne Clergé a posté sur Facebook, le 23 novembre 2012, un commentaire favorable à deux photos publiées par un homme de sa connaissance, posant en uniforme de Waffen SS et devant une mitrailleuse avec un uniforme allemand et un drapeau nazi en arrière-plan.

"Un nostalgique du IIIe Reich"

"Ces captures d'écran ont été effectuées sous contrôle d'huissier et les images en cause étaient encore accessibles le 14 mars", précise le PS dans le tract où les photos sont reproduites. Selon le PS, Maryvonne Clergé "aime, like, commente les publications d'un nostalgique du IIIe Reich" par ces mots : "le regard qui tue!", suivis du signe habituel d'approbation, un poing avec le pouce en l'air.

La tête de liste FN a indiqué qu'elle connaissait l'homme en question depuis sa jeunesse, mais qu'il n'était pas un de ses intimes, et démenti formellement avoir commenté ces photos. "On peut aller sur ma page, on ne trouvera rien de ce genre", a-t-elle affirmé, en dénonçant "une volonté de tout faire pour casser les gens". "Je dénonce le nazisme et n'ai aucune accointance avec des gens qui le soutiennent", ajoute-t-elle. En en 2013, Maryvonne Clergé avait déjà dû se distancier de messages postés par des militants FN, dont l'un ironisant sur "les fours".

Lire et commenter