Vénissieux : le tribunal rejette la demande d'annulation de la liste d’extrême droite

Vénissieux : le tribunal rejette la demande d'annulation de la liste d’extrême droite

DirectLCI
MUNICIPALES 2014 - Christophe Girard, candidat Divers droite (DVD) avait saisi le tribunal administratif de Lyon pour demander l’annulation de la liste « Vénissieux fait front », d’Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac. Sa requête a été rejetée ce jeudi 27 mars.

A quelques jours du second tour des élections municipales, la guerre est déclarée entre les candidats. Et pas seulement sur les marchés. La campagne se joue aussi devant les tribunaux. Le candidat Divers droite (DVD) Christophe Girard avait saisi le tribunal administratif de Lyon demandant l’invalidation de la liste d’extrême droite "Vénissieux fait front", menée par Alexandre Gabriac.

Une requête déposée suite à une enquête policière démontrant que "parmi les 49 personnes inscrites sur la liste, 19 ont déclaré n'avoir eu, en aucun cas, l'intention d'être candidates aux élections municipales". Malgré les irrégularités constatées, le préfet de la région Rhône-Alpes Jean-François Carenco avait validé la liste le lundi 24 mars.

Christophe Girard dénonce "une tricherie électorale" 

Une décision prise afin d’éviter l’annulation du scrutin, selon la Préfecture. Décidé à combattre cette "tricherie électorale", Christophe Girard avait alors annoncé le dépôt d'un référé-liberté dès le lendemain auprès du tribunal administratif de Lyon. Sans succès : sa requête a été rejetée ce jeudi.

Après avoir obtenu 11, 49 % au premier tour, Alexandre Gabriac et sa liste "Vénissieux fait front" seront donc bien présents ce dimanche au second tour des municipales. Le feuilleton politico-judiciaire se poursuivra dans les urnes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter