Victoire de Benoît Hamon : l'équipe Macron revendique 3000 inscriptions depuis les résultats

Victoire de Benoît Hamon : l'équipe Macron revendique 3000 inscriptions depuis les résultats

EXIL - Depuis l'élection de Benoît Hamon à la primaire de la gauche, dimanche soir, plusieurs milliers de nouvelles adhésions auraient été enregistrées à En Marche, assurent les soutiens d'Emmanuel Macron. Qui ne sont pas toujours raccord sur les chiffres.

En Marche fait un grand bond en avant. C'est du moins ce que laissent entendre les soutiens d'Emmanuel Macron depuis lundi matin. Après l'annonce de la large victoire de Benoît Hamon contre Manuel Valls à la primaire de la gauche, des milliers de citoyens se seraient tournés vers le mouvement En Marche. Sous-entendu : des progressistes qui auraient peut-être voté pour l'ancien Premier ministre réformiste seraient rebutés par le programme très à gauche du nouveau candidat socialiste à la présidentielle.

C'est l'un des lieutenants d'Emmanuel Macron qui a donné le ton. Interrogé dans le Talk du Figaro, le député PS Christophe Castaner a assuré, lundi matin, "qu'environ 5.000 personnes ont rejoint En Marche après les résultats de la primaire de la gauche". 

Toute l'info sur

Benoît Hamon, candidat du PS à la présidentielle

De quoi relancer les spéculations sur le nombre réel d'adhérents d'En Marche, qui revendique plus de 140.000 adhésions depuis son lancement l'an dernier. Car, ce lundi, un porte-parole du mouvement donnait une estimation un peu plus modeste du nombre d'adhésions consécutives à l'élection de Benoît Hamon : de l'ordre de 3.000 inscrits, d'après les informations recueillies par une journaliste de LCI, soit 2.000 de moins que le chiffre ambitieux avancé par Christophe Castaner, qui s'est manifestement enflammé. 

Evaluation impossible

Des chiffres qu'il est bien entendu impossible de vérifier de l'extérieur. En outre, les détracteurs d'Emmanuel Macron rappellent à loisir que l'inscription à En Marche est gratuite, contrairement à l'adhésion aux partis politiques classiques, et en ligne, ce qui rend la démarche particulièrement aisée. 

L'effet spécifique de l'élection de Benoît Hamon est d'autant plus difficile à estimer que le mouvement d'Emmanuel Macron revendique une dynamique constante d'inscriptions depuis son lancement. Un soutien chiffrait ainsi récemment cette dynamique à plus de 700 adhésions quotidiennes :

Créer un élan

Cette communication discrète, mais régulière, sur les adhésions s'ajoute aux annonces de transferts d'élus socialiste vers le mouvement de l'ancien ministre de l'Economie. Depuis la victoire de Benoît Hamon, une poignée de députés vallsistes, dont Marc Goua, Dominique Baert, Jean-Louis Gagnaire et Alain Calmette, ont déjà annoncé qu'ils quittaient la maison socialiste pour la galaxie Macron, jugeant leur position irréconciliable avec le projet du député socialiste. 

Lire aussi

De quoi créer un climat propice... à des adhésions supplémentaires. D'autant qu'Emmanuel Macron attend désormais de ses "marcheurs" qu'ils postulent en ligne pour devenir candidats aux élections législatives de juin prochain. 

Pour l'heure, 10.000 volontaires auraient répondu présent et une commission d'investiture, dont la composition sera annoncée cette semaine, sera chargée de sélectionner les bons candidats. 

Lire aussi

En vidéo

Macron : "En marche présentera 577 candidats"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

EN DIRECT - Covid-19 : 5005 patients en réanimation, la situation sanitaire s'améliore

"S'il reste quelques bracelets anti-rapprochement..." : l'ironie de Le Pen sur Dupond-Moretti suscite l'indignation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.