VIDÉO - "2017 Le Débat" : plans de coupe, programme, organisation... tout ce que vous devez savoir sur le match Macron - Le Pen

PRÉSIDENTIELLE 2017 - Emmanuel Macron et Marine Le Pen débattent ce mardi 3 mai, dans "2017 le Débat", sur TF1 et France 2 à partir de 21 heures. Un traditionnel débat d'entre-deux-tours dont l'affiche, entre deux candidats non-issus des partis classiques et que tout oppose. Durée de l'émission, heure, chaîne, présentateurs... LCI fait le point sur toutes les dernières informations sur l'événement.

Finalistes de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affronteront lors du très attendu débat d'entre-deux-tours. Une première pour les deux candidats, mais encore plus pour Marine Le Pen, qui représente pour la première fois l'extrême droite à ce rendez-vous, quinze ans après que Jacques Chirac a refusé de débattre avec son père.

Quand ?

C'est ce mercredi 3 mai, à partir de 21h, que le leader d'En Marche ! et la championne du Front national se feront  face.

Qui va animer le débat ?

Si Gilles Bouleau et David Pujadas étaient pressentis pour arbitrer le face-à-face entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le scénario initial a été bouleversé. TF1 et France 2 ont finalement désigné leurs chefs de service politique respectifs, Christophe Jakubyszyn et Nathalie Saint-Cricq. Le CSA a en effet imposé la parité pour le débat. TF1 souhaitait initialement qu'Anne-Claire Coudray soit aux commandes, mais l'équipe de Marine Le Pen a mis son veto.

Combien de temps ?

Le débat est prévu pour durer 2h20. Ce qui laissera donc autrement plus de temps aux deux candidats pour dérouler leur programme et - probablement - s'invectiver. L'opposition entre l'ancien ministre et la députée européenne avait marqué le premier débat de la présidentielle, le 20 mars. 

Le programme

Après avoir été interrogés sur leur état d'esprit à quelques jours du second tour, les candidats parleront d'économie (que faire sur le chômage, le pouvoir d'achat et les impôts, la dette, etc.), ils devront évoquer leur vision sur la protection sociale (remboursement des frais de santé, politique de solidarité pour les plus fragiles). Place ensuite aux questions régaliennes, avec la lutte contre le terrorisme, la politique migratoire et la vision de la laïcité. 


Viendront après l'Europe et l'international, les candidats pourront exposer leur vision de la construction (ou de la déconstruction) européenne, leur position en matière de diplomatie et de défense. Enfin, ce sera au tour des questions de société : quelle vision pour l'éducation, quelles positions sur la fin de vie, la dépénalisation du cannabis et... l'écologie, une des thématiques les moins mises en avant pendant cette campagne d'entre-deux-tours. Le débat se terminera sur la façon dont chaque candidat envisagera le poste de Président, pour quelle République : envisagent-ils de toucher à la Constitution ? Comment veulent-ils moraliser la vie publique ? Et quelle sera la forme de leur gouvernement ? 

Quelle organisation ?

Selon un tirage au sort effectué mardi 25 avril, Marine Le Pen apparaîtra à gauche de l'écran, Emmanuel Macron à droite. C'est la candidate frontiste qui prendra la parole la première et son adversaire clôturera donc le tour de parole. 


Les équipes de chaque candidat ont négocié tous les détails du déroulement du débat, de la température du plateau (19-20°), au positionnement, face-à-face autour d'une table de 2,50m. La proposition de pupitres, comme lors des précédents débats avec l'ensemble des candidats du premier tour, avait été refusée. Il n'y aura, cette fois, aucun public invité sur le plateau.


Les discussions sur la réalisation du débat auront duré jusqu'au dernier moment, ou presque. C'est en effet ce seulement ce mercredi midi que Marine Le Pen a accepté le principe des "plans de coupe", c'est-à-dire que la réaction d'un candidat pendant que l'autre parle pourra être montrée à l'antenne. Emmanuel Macron insistait pour les faire accepter, alors que les précédents finalistes à la présidentielle, comme en 2007 ou en 2012, les avaient toujours refusés.  Toutefois, ces plans seont utilisés "avec parcimonie", a précisé un porte-parole du candidat En Marche!.

En vidéo

Cultes et assassines, les répliques qui ont fait les débats présidentiels

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle


Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le second tour de l'élection présidentielle 2017

Sur le même sujet

Lire et commenter