Philippot : "Marine Le Pen répondra aux juges après la présidentielle"

JUSTICE - Sur LCI, le vice-président du FN Florian Philippot a déclaré que Marine Le Pen, qui a refusé de répondre à la convocation des juges dans l'affaire des assistants parlementaires européens, y donnera suite "juste après la présidentielle". "Il n'y a pas de caractère d'urgence" a-t-il estimé.

La présidente du FN Marine Le Pen a été convoquée le 10 mars prochain par les juges d'instruction, en vue d'une possible mise en examen dans l'affaire sur les soupçons d'emplois fictifs d'assistants parlementaires FN au Parlement européen. Mais elle a décidé de ne pas s'y rendre, arguant d'une trêve républicaine. Une bonne chose selon Florian Philippot. "Il n'y a pas de caractère d'urgence", "elle y répondra mais juste après la présidentielle", a estimé le vice-président du FN sur LCI. Ce dernier estime en effet que cela ne fait montre d'aucune malhonnêteté chez la présidente du parti. "Son assistante, personne ne dit que ce n’est pas son assistante. La seule question qui se pose c’est : est-ce qu’elle était suffisamment à Bruxelles ou pas, entre 2009 et 2014. Ça se résume à cela."

Contrairement à Marine Le Pen, "il y a une suspicion d'enrichissement personnel et familial" autour de François Fillon

Florian Philippot a également estimé que l'affaire d'emplois présumés fictifs qui vise François Fillon n'a rien à voir avec celle qui touche Marine Le Pen. "Il y a une suspicion d’enrichissement personnel et familial autour de lui. il y a eu beaucoup de mensonges, on a appris des choses qui ont été égrenées. Marine Le Pen, ça fait deux ans et demi que cette affaire qui n’a pas de consistance et qui ne correspond pas du tout à une suspicion d’enrichissement personnel a été sortie et qu’on ressort ça opportunément à quelques semaines de la présidentielle."

En vidéo

Florian Philippot : L'affaire visant Marine Le Pen "ne correspond pas du tout à une suspicion d’enrichissement personnel"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

Plus d'articles

Lire et commenter