VIDEO - Christian Paul, frondeur du PS : avec Valls, "le verbe a remplacé l'action"

DirectLCI
TIEDE BILAN - Invité de "24 Heures en questions" sur LCI mardi soir, le député PS Christian Paul a éreinté le bilan de Manuel Valls. Ce "frondeur" socialiste fustige le bilan "tiède" du gouvernement et juge que la primaire devra trancher les désaccords de la gauche.

La cible est toute désignée : c'est Manuel Valls. Invité mardi soir de "24 Heures en questions", sur LCI, le député PS de la Nièvre Christian Paul, l'un des chefs de file des "frondeurs" à l'Assemblée nationale, a mis le "tiède" bilan du gouvernement sur le dos de l'actuel Premier ministre. Avec cette formule que l'opposition de droite pourrait s'attribuer mot pour mot :

L'action du gouvernement au cours de ces deux dernières années, malgré les accents guerriers du Premier ministre, a souvent été une action très tièdeChristian Paul

Le député a poursuivi la salve en jugeant qu'avec Manuel Valls, "le verbe a remplacé l'action, le discours a remplacé les résultats". Le frondeur, proche d'Arnaud Montebourg (même s'il ne le soutient pas officiellement, pour l'heure), juge que ce faible bilan est "évident en matière de lutte contre le chômage", et "en matière de réforme fiscale", où il y a eu "quelques baisses d'impôts sur la fin du quinquennat, mais rien de structurel". 


Une solution ? La primaire de la gauche, prévue en janvier. Pour le député, qui avait mené la bataille contre la loi Travail au printemps, la gauche "peut être effacée lors de la présidentielle". Et pour éviter le pire, selon lui, "la primaire est au fond la seule façon de trancher" entre deux gauches "qui ne sont pas irréconciliables, mais qui ont des désaccords". 

Lire aussi

En vidéo

"Avec Manuel Valls, le verbe a remplacé l'action", selon le frondeur Christian Paul

Plus d'articles

Lire et commenter