VIDÉO - Première sortie, première attaque : Le Pen moque Macron, "enfant chéri du système"

C'EST CHAUD - Comme c'était prévisible, le début du débat d'entre-deux-tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron a été très houleux. Avec, en apéritif, une violente tirade de Marine Le Pen envers son adversaire.

Ils se retrouvaient enfin face à face. Les premières minutes du débat du second tour de la présidentielle entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont donné le ton de la soirée. Et elles ne pouvaient être qu'à l'image des semaines précédentes. Tendues, houleuses. Et sacrément savoureuses sur le plan de la communication politique. 


C'est Marine Le Pen qui a porté les premiers coups dans ce ring télévisuel. La première question des journalistes ? "Dans quel état d'esprit vous trouvez-vous ?" Tout sourire, la candidate frontiste s'est alors déclaré "extrêmement heureuse dont la manière dont se déroule ce second tour". Avant de dérouler les qualificatifs pour désigner son adversaire.

"Monsieur Macron est le candidat de la mondialisation sauvage, de l'ubérisation, de la précarité, de la brutalité sociale, de la guerre du tous contre tous, du saccage économique, notamment de nos grands groupes, du dépecage de la France par les grands intérêts économiques, du communautarisme et tout cela piloté par Monsieur Hollande qui est à la manoeuvre de la manière la plus claire qui soit", lance-t-elle d'une traite, rassemblant en une phrase tout le bien qu'elle avait déjà dit de son opposant lors de son meeting à Nice, lundi. 

Vous n’êtes en tout cas pas la candidate de l'esprit de finesseEmmanuel Macron à Marine Le Pen

Mains croisées, sous le menton, Emmanuel Macron l'écoute. Lui aussi le sourire aux lèvres. Un sourire que Marine Le Pen évoque aussi dans le portrait du "vrai Macron" que le second tour a permis, selon elle, de révéler. "La bienveillance a fait place à la médisance, la stratégie marketing a été reprise en mains par la machine du PS.  Puis le sourire étudié se transforme en rictus au fur et à mesure des meetings. L'enfant chéri du système et des élites, en réalité, a tombé le masque", poursuit-elle, parlant des "choix cyniques" et des "arguments de campagne honteux" de son adversaire qui "révèlent peut-être la froideur du banquier d'affaires que vous n'avez sans doute probablement jamais cessé d'être".

En vidéo

Débat 2017 - Le propos introductif d'Emmanuel Macron

"Vous allez continuer votre logorrhée"

Un propos liminaire qui "démontre que vous n'êtes en tout cas pas la candidate de l'esprit de finesse, de la volonté d'un débat démocratique, équilibré et ouvert. Merci pour cette belle démonstration que vous venez de faire, je ne m'attendais pas à autre chose", lui répond Emmanuel Macron quand la parole lui revient. 


"Alors vous allez continuer votre logorrhée parce que c'est ce que vous faites à longueur de rassemblements", poursuit-il en survolant les grandes lignes de son projet. Pour cela, il oppose "l'esprit de défaite" de Marine Le Pen à son "esprit de conquête". Deux états d'esprits qui n'ont ensuite eu de cesse de s'affronter pendant plus de 2h.

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle


Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le second tour de l'élection présidentielle 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter