VIDÉO - Elle dit ne pas avoir de plan B pour les législatives, pourtant depuis 15 ans NKM s'en est toujours sortie

RÉTRO - Invitée d'Audrey Crespo-Mara ce mardi sur LCI, la candidate LR en ballottage défavorable dans la deuxième circonscription de Paris, n'a pas encore envisagé ce qu'elle fera en cas de défaite aux législatives. Retour sur la carrière politique de celle qui s'inquiétait il y a quelques jours déjà dans la presse que sa voix s'éteigne.

"Je n’ai jamais cherché la sécurité." Avec 18,13% des voix à l'issue du premier tour des législatives dans la deuxième circonscription de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, invitée de LCI ce mardi, est servie. Pour autant, celle qui est arrivée loin derrière le représentant de la République en marche (41,81%), n'a pas encore envisagé ce qu'elle fera en cas de défaite ce dimanche.  "Je n'ai pas de plan B", a-t-elle ajouté lors de l'interview d'Audrey Crespo-Mara.


Le 5 juin dernier déjà dans Le Parisien, l’actuelle députée de l’Essonne redoutait dans un cri d'alarme que sa voix ne s'éteigne. Mais au fait depuis combien de temps résonne-t-elle déjà ? LCI revient sur la carrière d'une de ces ténors politiques en danger.

  • 1Députée à 29 ans

    C'est en 2002 qu'elle entame sa carrière politique lorsqu'elle devient députée UMP de l’Essonne. Alors âgée de 29 ans, elle est la plus jeune à l'Assemblée.

  • 2Ministre à 35 ans

    Réélue en 2007, elle occupe successivement, sous le gouvernement Fillon deux postes de secrétaire d’État : chargée de l’écologie (2007-2009) et chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique (2009-2010). 

  • 3Maire et secrétaire générale adjointe de l’UMP le même mois

    En mars 2008, elle devient maire de la ville essonnienne de Longjumeau et rejoint la direction de l'UMP en tant que Secrétaire générale adjointe aux côtés de Xavier Bertrand. 

  • 4Ministre de l'écologie puis porte-parole de campagne

    En 2010, Nicolas Sarkozy la nomme ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. 


    C'est d'ailleurs pour rejoindre l'équipe de campagne du président sortant en tant que porte-parole, qu'elle démissionne de ce ministère en 2012. 

  • 5Bataille de Paris en 2014

    En 2014, elle est choisie comme tête de liste de l'UMP pour l'élection municipale à Paris, où elle est candidate dans le 14e arrondissement. 

    Elle échoue face à la socialiste Anne Hidalgo, et est depuis chef de l’opposition au conseil de Paris.

  • 6... puis de la primaire à droite

    Le 8 mars 2016, elle officialise sa candidature à la primaire présidentielle du parti Les Républicains mais essuie un nouvel échec, en terminant à la 4e position avec 2,6% des voix au premier tour.

  • 7La circonscription de Fillon

    En janvier 2017, alors qu'elle avait annoncé vouloir se présenter dans le XIVe arrondissement aux législatives, elle a été officiellement investie dans la 2e circonscription, jusqu'ici occupée par François Fillon. 

Résultats, sondages, candidats : Découvrez notre page spéciale consacrée aux élections législatives 2017

Qui sera votre député(e) ? Découvrez ici tous les résultats des élections législatives 2017

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter