Accusé par Fillon d'être le responsable des fuites dans les affaires le concernant, Hollande "condamne avec la plus grande fermeté"

COMPLOT - Invité de "L'Emission politique" jeudi soir sur France 2 et se basant sur un livre à paraître prochainement, François Fillon a directement accusé le président de la République d'être le responsable des fuites le concernant. François Hollande a rapidement réagi, dénonçant des "propos sans fondement" qui "jettent le trouble". L'un des auteurs de l'ouvrage a également démenti.

Invité de "L’Émission politique" sur France 2 ce jeudi soir, François Fillon est revenu sur les affaires dans lesquels il est impliqué. Pour la première fois depuis le 25 janvier, il a directement mis en cause  celui qu’il accuse d’être derrière les fuites. 


"Je vais mettre en cause le Président de la République. Un livre sort ces jours-ci, écrit par des journalistes (du Canard Enchainé) sur le ministère de l'Intérieur. Il explique que François Hollande fait remonter toutes les écoutes judiciaires qui l'intéressent à son bureau", a affirmé François Fillon. "Je demande qu’une enquête soit ouverte sur les allégations présentes dans ce livre", a demandé le candidat LR.  Plus globalement, il a dénoncé un "scandale d’État" et asséné qu’un "chef de l’État n’(était) jamais aussi loin dans l’illégalité".

"Allégations mensongères", répond Hollande

L'Elysée a rapidement répliqué en affirmant que le "président de la République condamne avec la plus grande fermeté les allegations mensongères de François Fillon". "Depuis 2012, et c'est un fait établi, l'exécutif n'est jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire et a toujours respecté strictement l'indépendance de la magistrature. Et sur les affaires particulièrement graves concernant M. Fillon, parce qu'elles touchent à l'intégrité et à l'exemplarité,  le président de la République n'en a été informé que par la presse". 


"Le seul scandale ne concerne pas l'Etat, mais une personne qui aura à en répondre devant la justice. Les propos de M. Fillon, qui s'ajoutent aux révélations des dernières semaines, n'ont donc aucun fondement et provoquent un trouble insupportable à la campagne présidentielle qui appelle dignité, sérénité et responsabilité", ajoute l'Elysée.

"Bienvenue place Beauvau"

Le livre dont parle François Fillon s’appelle Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d’un quinquennat (éd. Robert Laffont). D’après les bonnes feuilles publiées par Valeurs Actuelles, les journalistes décrivent la mise en place par François Hollande depuis son arrivée à l’Élysée d’un vaste système de surveillance de ses adversaires. Le but de ce “cabinet noir” aurait été de discréditer les concurrents potentiels du président à l’élection présidentielle, en particulier Nicolas Sarkozy et  Manuel Valls, son propre Premier ministre. Citant les journalistes, François Fillon affirme que François Hollande orchestrerait en sous-main la sortie des affaires judiciaires en passant notamment par le service de renseignement financier de Bercy. 


Avant même la fin de l'émission, l'un des auteurs du livre, Didier Hassoux, a démenti les accusations du candidat LR sur ce supposé "cabinet noir".

En vidéo

François Fillon relance sa campagne… malgré sa mise en examen

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Penelope Fillon

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter