VIDÉO - Grand débat : Marine Le Pen et Emmanuel Macron s'écharpent sur le burkini

VIDÉO - Grand débat : Marine Le Pen et Emmanuel Macron s'écharpent sur le burkini
Élections Municipales 2020

SOUVIENS TOI L'ETE DERNIER - Les candidats ont exhumé le débat de l'été 2016 sur le burkini à l'occasion d'un débat sur la laïcité, lundi soir lors du Grand débat sur TF1. L'occasion d'un vif accrochage entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

On ne l'attendait plus, le revoici. Le débat sur l'interdiction du burkini, qui avait mis le feu à la classe politique en août dernier, est revenu au détour d'un échange sur la laïcité, lundi soir lors du Grand débat de la présidentielle sur TF1.

Lire aussi

Pour illustrer la remise en cause de la laïcité en France, Marine Le Pen a rappelé que ce vêtement qui a fait grand bruit sur certaines plages de France "n'existait pas il y a quelques années". Puis, à l'adresse d'Emmanuel Macron, cible principale de la candidate du Front national lors de ce débat : 

Vous, je sais que vous êtes pour le burkini, Monsieur Macron- Marine Le Pen

Une attaque qui a pris tout le monde de court, au point de susciter les rires de l'auditoire réuni autour du plateau. Emmanuel Macron prend l'air interloqué, puis se lance dans une tirade en forme de plaidoirie contre la candidate FN : 

Madame Le Pen, vous êtes gentille... Je ne vous fais pas parler, je n'ai pas besoin d'un ventriloque... Je vous assure que tout va très bien. Quand j'ai quelque chose à dire, j'ai l'habitude de le dire.- Emmanuel Macron

Mélenchon s'en mêle

Toute l'info sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Pour le candidat d'En Marche, l'interdiction du burkini "ne relève pas de la laïcité, ça n'est pas cultuel, c'est un problème d'ordre public". Et de rejeter "le piège tendu" par ceux qui ont monté en épingle le thème du burkini, notamment chez les fondamentalistes religieux. 

Pour Marine Le Pen, Emmanuel Macron "se réfugie derrière la liberté" pour masquer le problème. Le candidat d'En Marche trouve le soutien de Jean-Luc Mélenchon, qui estime que Marine Le Pen "confond" une bataille idéologique et le fait d'instaurer "une police du vêtement", ce qui serait, selon lui, absurde.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent