VIDÉO - Le Pen, Juppé, Fillon, Macron vus de l'autre côté du miroir

DirectLCI
COULISSE - Pendant six mois, la journaliste Gaël Tchakaloff s'est glissée dans le quotidien des principaux candidats à la présidentielle. Elle les a suivis dans les coulisses de leurs meetings, a recueilli leurs confidences et celles de leurs proches. Résultat : une série très personnelle de portraits intimistes et détonants.

Partant du postulat que ni les médias ni les meetings ne donnaient une image véridique des politiques, la journaliste Gaël Tchakaloff s’est plongée dans les coulisses de la campagne. Pendant six mois, elle a accompagné les principaux candidats à la présidentielle et en livre une série d’impressions consignées dans un ouvrage. Une "Divine comédie" - selon le titre du livre paru chez Flammarion - dont elle a dévoilé quelques extraits sur le plateau de LCI

Alain Juppé, le moins comédien de tous

"Il a perdu par excès de sincérité. Il n’a pas voulu se préparer au débat, ne pas diffuser d’éléments de langages. Il a été un peu embarqué par les sondages. Les médias sont aussi co-responsables de sa défaite (à la primaire, ndlr) en montant en épingle le duel entre Sarkozy et Juppé qui ne correspondait pas à la réalité ou a déclenché une forme de rébellion de l’électorat. " 

François Fillon, le poisson rouge dans le bocal

"Il est dans une opacité, une étanchéité totale au monde, comme un poisson rouge dans un bocal. Dans ses meetings, même avant les affaires, on voyait que c’était quelqu’un en dehors du monde. Il racontait des choses qui n’avaient rien à voir avec la réalité de la société. Et les gens qui étaient là n’avaient rien à voir avec la réalité de la société." 

En vidéo

Replay - L'invité de 8h45 de LCI Matin du 31 mars 2017 : Gaël Tchakaloff, journaliste et écrivaine

Marine Le Pen, Sissi l’imprégnatrice

"C’est une éponge. Elle est encore plus cabossée que les autres et fonctionne un peu comme les Alcooliques anonymes. Les gens transfèrent sur elle beaucoup de choses parce qu’ils pensent qu’elle est en capacité de comprendre puisqu’elle a beaucoup souffert. Dans sa vie personnelle, elle est désarmante de chaleur, de sincérité, de franchise, de drôlerie. Ce côté extrêmement sympathique que n’avait pas son père la rend d’autant plus dangereuse."  

Emmanuel Macron, le hussard sur le toit

"Il est extrêmement séduisant. Un peu comme le hussard sur le toit, il veut guérir la France du choléra. Comme personne ne le comprend, il reste coincé sur le toit, il plane à 4.000. (...) A plusieurs reprises, Emmanuel Macron me disait : ‘Je me rends compte de tout ce que les gens attendent de moi, et c’est extrêmement lourd.' Il est porteur d’espoir parce qu’il dit des choses nouvelles et parce qu’il est nouveau. "

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter