VIDÉO - Législatives : Marine Le Pen repart au combat à Hénin-Beaumont

CONQUÊTE ÉLECTORALE – Marine Le Pen a confirmé ce jeudi sur le plateau de TF1 qu’elle serait bien candidate aux législatives dans la circonscription d’Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais. La présidente du Front national a déjà essuyé deux échecs dans la commune, en 2007 et 2012.

Fin du suspense. "Oui, je serai candidate dans la circonscription d'Hénin-Beaumont, a affirmé Marine Le Pen jeudi 18 mai, alors qu'elle était l'invitée du JT de TF1. Je n'imaginais pas ne pas être à la tête de mes troupes dans une bataille que je considère comme fondamentale". La présidente du Front national a déjà tenté de briguer le siège de député dans cette 11e circonscription du Pas-de-Calais, en 2007 et 2012. Sans succès. Il y a 5 ans, elle avait d'ailleurs échoué à une centaine de voix au second tour. 


Mais depuis, la donne a changé. Steeve Briois est devenu maire de la ville en mars 2014 et la candidate à la présidence de la République a rassemblé pas moins de 58,2 % des voix au second tour de l'élection présidentielle. Preuve que Marine Le Pen a le vent en poupe dans cette circonscription. 

J'ai une relation affective très forte avec les habitants du bassin minierMarine Le Pen

Comment compte-t-elle convaincre son électorat de continuer à voter pour elle ? Face à "cette collusion qui existe aujourd'hui entre les socialistes et les Républicains autour de ce gouvernement et du nouveau président de la République, il faut à l'évidence des députés sans complaisance, argumente-t-elle. Des députés FN, eux, ne (seront) pas dans une négociation quelconque avec le gouvernement actuel."


Celle qui a échoué aux portes de l’Elysée le 7 mai dernier s’était présentée le soir de sa défaite comme la meneuse de la bataille des législatives mais a tardé à faire connaître son choix. Pourtant, elle assure ne pas avoir "particulièrement hésité". Elle a "juste attendu pour rendre publique (sa) décision", a-t-elle expliqué. "J'ai une relation affective très forte avec les habitants du bassin minier. Et donc je ne me voyais pas ne pas venir pour tenter de les défendre à la tête du plus grand nombre de députés possibles", a ensuite conclu Marine Le Pen. Aura-t-elle sa revanche sur Emmanuel Macron ? Réponse dans un mois. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter