VIDÉO - "Poutou", "scandale" et huées : la visite pas si calme de Marine Le Pen au marché de Rungis

VIDÉO - "Poutou", "scandale" et huées : la visite pas si calme de Marine Le Pen au marché de Rungis

LA CAMPAGNE QUI SE LÈVE TÔT - En visite dans le grand marché francilien, la candidate du FN a reçu quelques sifflets et évité un jet de tomate, mardi 25 avril. Elle y a notamment profité pour donner un surnom peu charitable à son adversaire du second tour de la présidentielle.

Deux semaines après Emmanuel Macron, Marine Le Pen a fait un passage contrasté à l'immense marché de Rungis, dans le Val-de-Marne, mardi 25 avril en tout début de journée. Après un début de visite sans fausse note, où elle a enchaîné les selfies et les passages devant les stands, la candidate du Front national, venue voir "la France qui se lève tôt", y a notamment essuyé, de vives huées de la part de certains commerçants, au son des "scandales" et des "Poutou ! Poutou !", souvenir de la charge homérique du candidat du Nouveau parti anticapitaliste contre la candidate lors du débat à onze du 4 avril.

Toute l'info sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

Lire aussi

Pas de quoi faire vaciller la députée européenne, qui a voulu relativiser : "C'est un homme seul, il y en a toujours qui crie plus fort que les autres", avant qu'un autre ne vienne crier, alors qu'elle évoquait la sortie de l'euro avec un groupe de commerçants : "Macron Président !". 

Marine Le Pen a aussi évité, selon un journaliste de l'AFP présent sur place, un jet de tomate, qui lui est finalement tombé dessus :

La désormais ex-présidente du FN (qui a mis son titre en vacances le temps de la campagne pour le second tour) a tout de même profité de son passage pour s'en donner à cœur joie au sujet d'Emmanuel Macron, "bébé Hollande", et à se poser en candidate de la "régulation" contre celui de "l'ouverture totale". Et Marine Le Pen de regretter, parlant de perte du pouvoir d'achat, que l'on "serre le kiki des Français de plus en plus".

 24 heures après avoir trouvé que le front républicain qui se dessinait derrière Emmanuel Macron était "tout pourri".

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

En plein conflit sur les licences de pêche post-Brexit, deux navires britanniques verbalisés en baie de Seine

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

Covid-19 : un antidépresseur déjà sur le marché efficace pour réduire les hospitalisations ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.