VIDÉO - Meeting de Fillon : "Le Petit journal" publie des images de l'agression de son équipe, les journalistes portent plainte

VIDÉO - Meeting de Fillon : "Le Petit journal" publie des images de l'agression de son équipe, les journalistes portent plainte
ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
TENSIONS - Les équipes de télévision de "Quotidien" et du "Petit journal" ont expliqué avoir été agressées au meeting de François Fillon, porte de Versailles à Paris, dimanche 9 avril. L'équipe de Canal + a publié des images accablantes pour la sécurité du candidat, lundi 10 avril. Mardi, les journalistes ont porté plainte contre un responsable du service d'ordre et un militant.

Les journalistes Hugo Clément et Louis Morin, travaillant respectivement pour Quotidien (TMC) et Le Petit journal (Canal +), racontent avoir été agressés lors du meeting de François Fillon, dimanche 9 avril au Parc des Expositions de la porte de Versailles (Paris). Le complice de Yann Barthès a posté une photo de son agresseur présumé sur Twitter, l'accusant de lui avoir mis, à la fin du meeting, "une gifle gratuitement. Une autre équipe s'est fait casser la caméra. Bonne ambiance." Précision apportée juste après par le journaliste : "La sécurité est rapidement intervenue et plusieurs élus sont venus présenter leurs excuses". 

Au Lab, le journaliste de l'émission de Cyrille Eldin a quant à lui expliqué avoir été malmené, avec son équipe, par la sécurité de François Fillon : "On devait juste filmer sa sortie de scène sans lui poser de question. On avait le droit, en revanche, de s'adresser à ses soutiens. C'est à ce moment qu'on s'est fait dégager manu militari." Malgré les explications, un membre de de la sécurité refuse d'entendre raison et s'en prend au matériel de l'équipe, un récepteur audio de caméra et à leurs téléphones. Lundi 10 avril, l'équipe du "Petit journal" diffusait la vidéo en question, accablante pour certains membres de la sécurité.

Une nervosité vue plusieurs fois dans les meetings de François Fillon, où les médias sont régulièrement montrés du doigt au pupitre - dans ce qui ressemble à une tentative de réunir les soutiens du candidat contre une caste qui voudrait sa perte - et sifflés dans la salle. 

En vidéo

Jean-Pierre Raffarin fait siffler les journalistes au meeting de Fillon

Hugo Clément, qui suit la campagne du candidat, a été plusieurs fois confrontés à des faits de ce type, souvent sous l'œil des caméras. En novembre 2016, il se prenait des coups de drapeau lors d'un meeting du candidat. 


Des journalistes du "Petit journal" de Canal+ et de l'émission "Quotidien" de TMC ont porté plainte contre un responsable du service d'ordre et un "militant" après des violences en marge du meeting de François Fillon dimanche à Paris, ont appris mardi nos confrères de l'AFP, de source policière. "On a appelé la police et on a déposé plainte pour les menaces, les violences et les dégâts matériels", a précisé Louis Morin, l'un de journalistes, "Il est habituel que les journalistes se fassent huer ou insulter pendant les meetings de François Fillon. Mais à ce point là, ça n'était jamais arrivé".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Lire et commenter