VIDÉO - Meeting de Hamon : la minute de silence en hommage aux victimes du terrorisme

VIDÉO - Meeting de Hamon : la minute de silence en hommage aux victimes du terrorisme
Élections Municipales 2020

Toute L'info sur

Benoît Hamon, candidat du PS à la présidentielle

HOMMAGE - Cinq ans après la tuerie de Mohamed Merah, le candidat socialiste, en meeting à l'AccorArena de Paris, a fait observer une minute de silence en mémoire des victimes des attentats qui ont frappé la France.

Scéne de communion à Bercy. Alors que les commémorations se déroulent, dimanche 19 mars en mémoire des victimes de Mohamed Merah, le candidat socialiste à la présidentielle, qui tient meeting dans une salle comble, a voulu rendre hommage aux victimes du terrorisme sur le territoire français en demandant aux 20.000 personnes (25.000, disent les organisateurs) d'observer une minute de silence.

Voir aussi

Et l'AccorArena se figea

"Nous sommes le 19 mars, une de ses dates noires qui ont endeuillé la République, commence le candidat. Je ne peux pas m’adresser à vous sans évoquer, avec la même tristesse et la même révolte qu’alors, les noms de Myriam Monsonégo, 8 ans, Gabriel Sandler, 3 ans, son frère Aryeh, 6 ans, et leur père Jonathan, et les militaires Imad Ibn Ziaten, Abel Chennouf et Mohamed Legouad, lâchement assassinés" 

Mais Benoît Hamon ne s'est pas arrêté à l'hommage aux victimes de Mohamed Merah, en évoquant les massacres terroristes perpétrés depuis la tuerie de Charlie Hebdo : "Je vais vous demander dans quelques secondes de vous lever et de respecter une minute de silence en leur mémoire, mais aussi, puisque nous sommes à Paris, en mémoire des victimes de Charlie Hebdo, de l'Hyper Cacher, des victimes de Nice comme de Saint-Etienne du Rouvray. en mémoire de la jeunesse fauchée au Bataclan et sur les terrasses alentours, et de toutes les victimes du terrorisme, tuées parce que journalistes, parce que caricaturistes, parce que juives, parce que policières, militaires, prêtres, parce que libres." S'en sont suivies plusieurs dizaines de secondes où l'arène, bouillante juste avant, s'est montrée grave, figée dans le silence.

Voir aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent