VIDEO : Canteloup se paie Hamon sous les yeux d’un Mélenchon hilare, regardez !

VIDEO : Canteloup se paie Hamon sous les yeux d’un Mélenchon hilare, regardez !

HUMOUR - Invité mercredi de la Matinale d’Europe 1, Jean-Luc Mélenchon a savouré l’imitation par Nicolas Canteloup de son rival socialiste, Benoît Hamon. Jugez plutôt par vous-même…

Il n’a pas pu retenir ses larmes… de rire ! Reçu mercredi de la Matinale d’Europe 1, Jean-Luc Mélenchon a assisté à la chronique en direct de Nicolas Canteloup. S’il a enchaîné les imitations hilarantes, dont celle de l’invité du jour, c’est lorsque l’humoriste s’est moqué des déboires de Benoît Hamon, et notamment des ralliements de personnalités de gauche à Emmanuel Macron, que le candidat des "Insoumis" s’est visiblement le plus amusé.

"Bertrand Delanoë, il a dit 'c’est non'. Jean-Yves Le Drian il dit 'même pas en rêve'. Manuel Valls, il dit 'plutôt crever". J’en tire les conséquences, je suis lucide : je décide de ne pas soutenir le candidat socialiste", soupire Canteloup , imitant un Benoît Hamon au bout du rouleau. "J’ai décidé de ne pas m’apporter mon soutien", insiste-t-il avant d’être tancé par l'animatrice Julie Leclerc : "Il faut vous battre Monsieur Hamon !". Réponse de l’intéressé : "Mais c’est ce que vont faire les autres !". Jean-Luc Mélenchon en rigole encore…

Toute l'info sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Lire aussi

Lundi, c’est François Fillon qui avait été "victime" des vannes de Nicolas Canteloup, ce dernier le comparant à la "Reine des Neiges" de la campagne, avant d’entonner le refrain de la chanson du film de Disney, "Libéré, délivré", à la veille de l’annonce de la mise en examen du candidat LR à l’élection présidentielle.

Lire aussi

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Investiture : Joe Biden et Kamala Harris vont prêter serment

EN DIRECT - Covid : 1.820 décès supplémentaires au Royaume-Uni, un record

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

Lire et commenter