VIDÉO - "On va se retrouver avec trois journalistes à la fin" : Stéphane Le Foll se lâche après le conseil des ministres

VIDÉO - "On va se retrouver avec trois journalistes à la fin" : Stéphane Le Foll se lâche après le conseil des ministres

DÉTENDU - Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll s'est amusé mercredi du faible nombre de journalistes lors de son point presse traditionnel après le conseil des ministres.

Stéphane Le Foll en mode lâcher prise. Le porte-parole du gouvernement, proche de François Hollande, s'est amusé à compter les journalistes présents à la fin de son point presse traditionnel après le conseil des ministres.

Il faut dire que la salle était plutôt clairsemée mercredi matin. D'où le constat un brin désabusé, un brin amusé et tout en autodérision du ministre de l'Agriculture : 

Toute l'info sur

Benoît Hamon, candidat du PS à la présidentielle

Vous n'êtes pas nombreux aujourd'hui... C'est vrai qu'il y a une campagne électorale, ça se passe ailleurs, j'ai compris... Hé oui, on va se retrouver avec trois ou quatre journalistes à la fin- Stéphane Le Foll

Après avoir égréné les noms des médias qui lui ont fait faux bond, le porte-parole du gouvernement se met à faire de la réclame pour... son prochain point presse.

Il propose en effet aux médias présents de venir fêter... "les 150 points presse" réalisés dans le cadre du quinquennat. "Dites le aux copains", souffle-t-il. "Soyez là !" 

Quelques minutes plus tôt, Stéphane Le Foll s'est tout de même lancé dans une défense du bilan de François Hollande, répondant à François Fillon que "la France n'est pas en faillite" et vantant le redressement des comptes publics depuis 2012. Il a fait son job, en somme...

En vidéo

LE FOLL FILLON

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : première visite d'Emmanuel Macron dans un centre de vaccination lundi

Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Désormais autorisé dans les cabinets médicaux, le vaccin AstraZeneca est en forte progression

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

Lire et commenter