VIDÉO - Otan, G7 : retour sur le baptême diplomatique de Brigitte Macron

DÉBUTS - La nouvelle Première dame faisait cette semaine ses premiers pas sur la scène internationale, pour le sommet de l’Otan à Bruxelles, puis pour le G7 en Sicile. Des débuts forcément scrutés par la presse internationale…

Elle était enseignante à la retraite il y a encore quelques semaines et se retrouve aujourd’hui à jouer un rôle de premier plan sur la scène internationale. Brigitte Macron, nouvelle Première dame française, a passé cette semaine son baptême diplomatique avec deux sommets internationaux. Elle a accompagné son mari à Bruxelles pour le sommet de l’Otan, puis en Sicile, pour le G7 à Taormina. 

Une nouvelle venue qui suscite la curiosité de la presse internationale, notamment la différence d’âge de 25 ans entre les deux époux. Après avoir visité l’Alliance française à Bruxelles, la Première dame a déjeuné avec la reine Mathilde pendant que son époux déjeunait avec Donald et Melania Trump.

Pour la nouvelle Première dame, c’est la découverte d’un nouveau monde fait de protocoles et d’usages diplomatiques. C’est aussi un agenda très chargé entre les visites et rencontres officielles. Pour l’accompagner, elle ne dispose pour le moment que de deux agents de sécurité et d’un chef de cabinet. C’est Pierre-Olivier Costa, l’ancien collaborateur de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris qu’elle a choisi pour ce poste.

Emmanuel Macron avait promis durant la campagne qu’il créerait un statut officiel de Première dame. Un statut non rémunéré, mais qui pourrait donner à l’épouse du Président une certaine marge de manœuvre, avec un budget propre. En attendant cette officialisation, Brigitte Macron entend incarner son rôle de Première dame de manière très personnelle, tout comme celles qui l’ont précédée.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter