VIDÉO - "Je laisse la France dans un état bien meilleur que celui que j'ai trouvé" : après la passation, François Hollande fait son bilan devant les socialistes... et sur Twitter

AUTO-SATISFACTION - Après avoir transmis les clés de l’Elysée à son successeur, le président sortant est allé au siège du PS, rue de Solférino à Paris, ce dimanche en fin de matinée. Il a adressé un mot aux militants, et fait sur Twitter le bilan de son quinquennat.

Les caméras et les télévisions étaient restées braquées sur Emmanuel Macron ce dimanche. Mais le président sortant François Hollande, désormais dans l’ombre, n’en avait pas pour autant fini sa journée.


Il s’est notamment rendu peu après 11 h au siège du PS rue de Solférino, comme l'avait François Mitterrand en 1995, après avoir transmis les clés de l'Elysée à son successeur. Les caméras ne le suivaient plus en direct ? Il s’exprime alors, en plus des militants, via Twitter, sur son compte personnel. L’ex-chef de l’Etat a ainsi décliné son discours à travers une longue série de tweets, calibrée en 140 signes.

"Retrouver des souvenirs"

"Je voulais revenir ici rue de Solférino" pour "retrouver des souvenirs, des visages", mais aussi "parce que sans vous, sans le mouvement que vous portez, sans la force que vous incarnez, je n’aurais jamais présidé la France", a déclaré François Hollande.


Sur Twitter, il s'est aussi félicité de l’action passée.

Et  se veut tourné vers l'avenir.

Le désormais ex-président, déposé en voiture à l'angle de la rue de Lille et de la rue de Solférino, a parcouru à pied les derniers mètres jusqu'à l'entrée du siège du parti, entre deux haies de militants et sympathisants, certains tenant une rose rouge à la main, qui l'ont chaleureusement applaudi.

En vidéo

Passation de pouvoirs : l'arrivée de Hollande à Solférino sous les applaudissements

François Hollande, accompagné du Premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis, a serré de nombreuses mains, avant d'entrer dans la cour du siège du parti. Au dessus du porche, une grande banderole avait été accrochée disant "merci" à l'ex-Premier secrétaire du PS, de 1997 à 2008. Dans la cour, il a été salué par une nouvelle salve d'applaudissements et d'acclamations.

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle


Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter