VIDÉO – Première rencontre Macron-Trump : ce qu’ils ont dit l’un de l’autre ces derniers mois

FACE-À-FACE - Alors que Donald Trump et Emmanuel Macron se sont rencontrés pour la première fois ce jeudi 25 mai à Bruxelles, petit récap' de ce que les deux hommes ont pu dire l'un de l'autre ces derniers mois.

L’Elysée avait promis des échanges "très directs". Pas toujours tendres l’un envers l’autre, Emmanuel Macron et Donald Trump se sont rencontrés pour la première fois lors d’un déjeuner à l'ambassade américaine en Belgique ce jeudi à Bruxelles en marge du sommet de l’Otan. L’occasion pour eux d’essayer de dépasser leurs préjugés mutuels et, peut-être, de tisser les premiers liens d’une future coopération. 


Car si tout (ou presque) semble les séparer, les deux hommes savent qu’ils ont tout intérêt à travailler ensemble. Au cours de la campagne, notamment lors du débat d’entre-deux tours face à Marine Le Pen, le nouveau président de la République française avait ainsi martelé vouloir "continuer à travailler avec les Etats-Unis". Affirmant qu’il "partage[ait] les objectifs de Donald Trump" sur la Syrie, Emmanuel Macron n’avait cependant pas manqué de souligner qu’il était souvent en désaccord avec son désormais homologue. 

Quand Trump disait Le Pen "plus ferme" que Macron

Il faut dire qu’avant l’élection du candidat d’En Marche, Donald Trump n’avait cessé de prendre des positions radicalement opposées de celles prônées par l’Amiénois de naissance. Beaucoup lui prêtaient d’ailleurs une nette préférence pour Marine Le Pen. Après l’attentat des Champs-Elysées qui a coûté la vie à un policier le 20 avril, le chef d’Etat américain avait estimé que l’attaque "aiderait probablement" la présidente du FN, car "c'est la plus ferme sur les frontières et la plus ferme sur les événements récents en France".  


Mais à la veille du second tour, machine arrière. Par la voix de sa porte-parole Sarah Huckabee Sanders, le milliardaire avait déclaré qu’il travaillerait de concert "avec la personne, quelle qu'elle soit, que les Français auront choisi d'élire". Et le 7 mai, au soir de la victoire de l’ancien ministre de l’Economie, Donald Trump avait finalement été l’un des premiers à saluer l’évènement : "Félicitations à Emmanuel Macron pour sa large victoire aujourd’hui. Je suis très impatient de travailler avec lui." Lundi 15 mai dernier, un responsable de la Maison-Blanche avait même été jusqu’à faire savoir que le locataire du Bureau ovale "a été très impressionné par Emmanuel Macron". Peut-être de quoi laisser augurer une relation constructive. 

En vidéo

Rencontre Macron-Trump à Bruxelles : le point de vue de Laurence Haïm, porte-parole d'En Marche

Plusieurs thèmes au menu de leur rencontre

Plusieurs thèmes devaient être au menu de leur tête-à-tête : l’avenir de l’Alliance atlantique, le G7 de vendredi et samedi en Italie, les crises régionales (Syrie, Ukraine, Corée du Nord...), le terrorisme – d’autant plus depuis l’attentat de Manchester – ainsi que des questions bilatérales entre la France et les Etats-Unis, notamment économiques.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter