Macron vs Le Pen : le match des programmes

RÉVISION - Si les deux finalistes de la présidentielle se rejoignent sur certains sujets, leurs divergences sont frontales sur beaucoup d'autres. Avant le choix du dimanche 7 mai, LCI a dressé un comparatif des principaux thèmes de leurs programmes.

Au-delà du duel des personnalités, le choc des programmes. Les Français sont appelés à choisir, le 7 mai, leur nouveau président  de la République entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Pour tenter d’y voir plus clair, LCI vous propose un comparatif des programmes des deux candidats sur des sujets tels que la sécurité, l'emploi, la religion ou l'écologie.

Sécurité et justice

Marine Le Pen : La candidate du FN veut embaucher 15.000 policiers et gendarmes. Elle compte moderniser les équipements qui leurs sont destinés et alléger les tâches administratives.  La fille de Jean-Marie Le Pen veut rétablir des services de renseignement sur le terrain "pour lutter contre les trafics criminels". En visite dans le centre pénitentiaire de Chauconin-Neffmontiers (Seine-et-Marne) en février dernier, elle avait également promis de créer 40.000 places de prison supplémentaires. "Un projet absolument nécessaire pour la sécurité", avait-elle alors déclaré. Elle compte de plus instaurer une peine de prison de perpétuité réelle incompressible.

Emmanuel Macron : Le candidat d'En Marche prévoit de son côté le recrutement de 10.000 policiers et gendarmes. Comme Marine Le Pen, il souhaite la modernisation de leurs équipements et l'allègement des tâches administratives. L'ancien ministre de l'Économie envisage aussi de créer une cellule spéciale du renseignement anti-Daech de 50 à 100 agents, et une police de sécurité quotidienne "plus proche du terrain, mieux intégrée dans le tissu social des quartiers".

Pour plus d’efficacité au quotidien, Emmanuel Macron propose la mise en place de sanctions immédiates pour les "petites infractions", avec le paiement d’une contravention. "Ceci évitera d’engager une lourde procédure ne débouchant sur aucune peine dissuasive", peut-on lire sur le site internet de sa campagne.


 Afin de faire face à la surpopulation dans les prisons françaises, Macron envisage de créer 15.000 places tout en souhaitant encourager les mesures alternatives à l'incarcération. Il veut par exemple créer une agence chargée de recenser les tâches pouvant faire l’objet de travail d’intérêt général.

Emploi

Emmanuel Macron : Réduire l’écart entre le salaire brut et le salaire net en réduisant les cotisations sociales, voilà l'idée du candidat pour augmenter le pouvoir d'achat des Français. Il propose d'autre part d'augmenter la prime d'activité dans le cas d'une reprise d'emploi.


Les 35 heures seraient assouplies par des "accords négociés majoritaires", tandis que l'âge de la retraite serait plus modulable. Emmanuel Macron souhaite conserver l'âge légal de départ à 62 ans, mais les travailleurs seraient libres de le retarder en fonction de leurs besoins. "Vous pouvez choisir de travailler davantage pour avoir une pension plus élevée ou de partir plus tôt avec une pension moindre", explique-t-il.


La réduction des coûts du travail fait également partie de ses priorités. Il envisage la réduction des cotisations sociales qui pèsent sur les travailleurs indépendants, ainsi que la suppression des charges des auto-entrepreneurs la première année. 

Marine Le Pen : Afin d'augmenter le pouvoir d'achat des Français, la candidate souhaite instaurer une "Prime de Pouvoir d’Achat" destinée aux bas revenus. Elle compte aussi créer "un dispositif premier emploi" qui exonère totalement de charges la première embauche d’un jeune de moins de 21 ans pour un délai maximum de 2 ans.


L'âge de la retraite, lui, serait reculé à 60 ans. Concernant les 35 heures, Marine Le Pen n'exclut cependant pas la possibilité d'une négociation "exclusivement au niveau des branches professionnelles et à la condition d’une compensation salariale intégrale".

Pour venir en aide aux entreprises, Marine Le Pen veut "libérer l’accès au crédit" pour les TPE et les PME. Les tauxs d'intérêt maximum pour les emprunts et les découverts bancaires seraient quant à eux divisés par deux.

Frontières

Marine Le Pen : Protéger les frontières françaises, c'est l'un des refrains de Marine Le Pen. Dès son élection, la candidate souhaite redonner au peuple français sa souveraineté monétaire, législative, territoriale et économique par l'organisation d'un référendum sur l'appartenance de la France à l'Union européenne. Elle propose également de quitter le commandement militaire intégré de l'OTAN, de transformer la PAC en Politique Agricole Française et de refuser les traités de libre-échange. 

Autre enjeu de cette campagne : l'immigration. Et là dessus, Marine Le Pen est catégorique. Elle souhaite "retrouver des frontières qui protègent" en sortant de l'espace Schengen. Elle veut rendre impossible la régularisation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale et fixe un seuil annuel pour l'immigration légale de 10.000 personnes, contre 40.000 aujourd’hui. Elle se prononce aussi pour la suppression du droit du sol et de la double nationalité extra-européenne.

Emmanuel Macron : Pour lui en revanche, "l’Europe doit être pour la France une protection supplémentaire". Il propose d'imaginer une nouvelle Union européenne dont les bases "seront posées à l’issue d’une large consultation citoyenne". Le candidat souhaite réaffirmer la souveraineté européenne et renforcer son identité par des réalisations concrètes, notamment par la création d'un système d’information européen pour faciliter les actions de renseignement.

Pour l'ancien ministre de l'Économie, la priorité est celle de l'intégration. Il veut proposer à chaque étranger arrivant en situation régulière en France une formation linguistique. Les communes seront pour leur part incitées à mettre en place des programmes d'intégration. "A l’illusoire efficacité présentée par l’idée de retour aux frontières nationales, nous préférons le renforcement de l’action européenne", assure le candidat sur le site internet de son mouvement. Il souhaite ainsi accentuer le corps européen de police des frontières.

Religion

Emmanuel Macron : Le candidat  propose d'aider les musulmans à restructurer l’islam de France, en créant par exemple une nouvelle structure pour "la construction et l’amélioration de lieux de culte dignes là où c’est nécessaire", et pour la formation des imams.

Écologie

Emmanuel Macron : Depuis le début de la campagne, l'écologie est totalement absente du débat. Malgré cela, les deux finalistes ont leur avis sur la question. Soutenu par Daniel Cohn-Bendit, Emmanuel Macron propose la fermeture des dernières centrales à charbon en 5 ans et la sortie de la France des énergies fossiles. Il a promis dans un tweet qu'il n'y aurait pas sous son quinquennat d'exploitation des gaz de schiste.

Il s'engage à réduire notre dépendance au nucléaire à 50% d'ici 2025, contre 77% aujourd'hui, et à fermer la centrale de Fessenheim au moment de la mise en service de l'EPR de Flamanville.

Marine Le Pen : Comme Emmanuel Macron, elle assure qu'elle n'autorisera pas l'exploitation de gaz de schiste.  Elle compte en revanche "maintenir, moderniser et sécuriser la filière nucléaire française".

En vidéo

Entre coupes de champagne et queueleuleus, comment Le Pen et Macron ont fêté leurs résultats

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle. 

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le second tour de l'élection présidentielle 2017

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter