VIDEO - Primaire de la droite et du centre : Bruno Le Maire a-t-il fait une bonne campagne ?

PRIMAIRE LE DEBAT - Avec sa campagne axée sur le renouvellement de la classe politique, Bruno Le Maire n'aura cessé de marquer sa différence, quitte à froisser ses camarades candidats à la primaire à droite. Avec un résultat mitigé pour l'heure.

Il était annoncé comme le troisième homme. Mais alors que François Fillon connaît depuis deux semaines une ascension vertigineuse, Bruno Le Maire n'aura pas réussi à décoller dans les sondages et se retrouve recalé à la quatrième position. Autant que dire qu'à la veille du premier tour de la primaire de la droite et du centre, l'ancien ministre de l'Agriculture va devoir accomplir des miracles pour remonter la pente. 

Un anti-sarkozysme qui n'a pas convaincu

Bruno Le Maire avait clairement une carte à jouer : un positionnement en décalage sur le thème de renouvellement politique, un programme studieux avec des chapitres, comme celui de l'évasion fiscale, délaissés par ses concurrents, et une campagne de terrain commencée très tôt. Selon ses détracteurs, le député de l'Eure se sera abîmé durant les semaines de campagne en surjouant son opposition à Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon - quitte à les froisser sérieusement - et en se perdant dans quelques approximations mal placées, à l'image de ses propos sur l'envoi de troupes au sol en Lybie lors du dernier débat. Ce qui lui a valu des contre-attaques musclées, comme celle de Nicolas Sarkozy, et une audience en berne lors de son passage dans L'Emission politique sur France 2. Bruno Le Maire se prépare d'ailleurs à l'après : il a déjà annoncé qu'il rendrait public son choix pour le second tour, s'il devait en être exclu le 20 novembre. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter