VIDEO - Primaire de la droite et du centre : Nicolas Sarkozy a-t-il fait une bonne campagne ?

DirectLCI
MALGRÉ TOUT - A la veille du premier tour de la primaire à droite, Nicolas Sarkozy affiche une volonté inébranlable malgré l'avance d'Alain Juppé et la dynamique de François Fillon. L'ancien président aura malgré tout bien résisté aux attaques durant la campagne.

Ni les attaques de ses concurrents ni sa deuxième place dans les sondages n'auront ébranlé sa certitude d'y parvenir. Nicolas Sarkozy, lancé à corps perdu dans la bataille d'une primaire qui lui promettait le pire, aura tenu bon jusqu'à la veille du premier tour. L'ancien président, longtemps devancé largement par Alain Juppé dans les sondages, a montré qu'il conservait une base électorale solide chez les sympathisants de l'aile droite des Républicains. Et qu'il pouvait se maintenir quand Alain Juppé, lui, voyait son avance s'éroder au profit de l'outsider François Fillon

Stop ou encore

Pour cela, l'ancien chef de l'Etat a mené une campagne basée sur les thèmes de l'identité, de la laïcité et de l'islam. Quitte à multiplier les polémiques, des "Gaulois" à la "double ration de frites" pour les enfants musulmans, il aura sans cesse communiqué avec le coeur de cible de son électorat, tout en éloignant encore un peu les électeurs centristes partis notamment vers Alain Juppé. Au terme de trois mois de campagne, Nicolas Sarkozy sait que le premier tour va se jouer probablement dans un mouchoir de poche, et que le second pourrait tourner au référendum contre lui. Mais il sait aussi qu'il y joue son va-tout politique, ce qui pourrait lui donner des ailes dans cette dernière ligne droite. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter