VIDÉO - Quand Emmanuel Macron surnomme François Fillon, "François Balkany"

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
CHAMAILLERIES - Lors d'une interview sur France 3, ce dimanche, Emmanuel Macron a rebaptisé François Fillon "François Balkany", en réponse au surnom de "Emmanuel Hollande" que lui a donné l'ancien Premier ministre.

Invité de "Dimanche en politique" sur France 3,  le candidat de "En Marche" s'en est pris à François Fillon. Surnommé par le candidat de la droite et du centre " Emmanuel Hollande", Emmanuel Macron lui a rendu la politesse en le rebaptisant "François Balkany".  


Accusé d'être le successeur de François Hollande, l'ancien ministre s'est moqué de la critique de son adversaire :  "C'est amusant d'entendre de la part de François Fillon qui a été cinq ans le Premier ministre de Nicolas Sarkozy, qui a conduit la politique du gouvernement, et qui maintenant voudrait s'en laver les mains", a-t-il déclaré avant d'ajouter : "Je ne l'appellerai pas 'François Balkany' mais il ressemble plus à ça qu'à autre chose aujourd'hui."


Emmanuel Macron fait bien sûr référence ici à Patrick Balkany, député-maire LR de Levallois-Perret, poursuivi notamment pour blanchiment de corruption et fraude fiscale aggravée, prise illégale d'intérêts. Des  affaires judiciaires qui ne sont pas sans rappeler la mise en examen pour détournement de fonds publics de François Fillon. 

En vidéo

VIDÉO - Sondage exlcusif Kantar, Sofres pour LCI : Présidentielle 2017, les intentions de vote au 1er tour

L'héritier de François Hollande ?

C'est le principal reproche fait au candidat de En Marche. Secrétaire général adjoint au cabinet du président de la République française jusqu'en 2012 puis ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique en 2014, Emmanuel Macron est-il l'héritier de François Hollande, après avoir fait partie de son gouvernement jusqu'en 2016 ? Interrogé sur le sujet, l'intéressé a affirmé : "J'ai quitté le gouvernement par et sur la base de désaccords de fond donc je ne suis pas l'héritier de ce quinquennat ou d'un système."


Enfin répondant à un sondage selon lequel 7 Français sur 10 jugent que François Hollande a été un "mauvais président ", Emmanuel Macron a pris la défense du chef de l'État : "Il  y a toujours une forme d'injustice et une grande dureté des Français qui attendent toujours beaucoup plus". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Plus d'articles

Lire et commenter